Protectionnisme: les aciéristes canadiens demandent aux gouvernements d'exiger la réciprocité aux États-Unis

Publié le 20/01/2015 à 14:24

Protectionnisme: les aciéristes canadiens demandent aux gouvernements d'exiger la réciprocité aux États-Unis

Publié le 20/01/2015 à 14:24

Par François Normand








S'estimant menacée par la multiplication des clauses Buy America et Buy American aux États-Unis, l'industrie canadienne de l'acier demande aux trois paliers de gouvernement d'appliquer le principe de réciprocité avec les États-Unis - et d'autres pays - dans l'attribution des contrats d'infrastructures.


La réciprocité est un principe en vertu duquel un gouvernement (par exemple, le Canada) déciderait d'empêcher les sociétés étrangères de soumissionner à des contrats publics si leur pays d'origine (par exemple, les États-Unis) ne donnait pas un accès aux firmes canadiennes.


Les Américains disposent de deux mesures jugées protectionnistes: le Buy America (qui s'applique au secteur du transport) et le Buy American (qui vise les achats de fournitures de Washington).


Selon l'Institut canadien de la construction en acier (ICCA), région du Québec, le protectionnisme aux États-Unis et la totale ouverture du marché canadien aux importations d'acier affectent les aciéristes canadiens.


À lire également: René Vézina: Querelle sur l'acier, le protectionnisme américain à son pire


Le Canada produit annuellement plus de 13 millions de tonnes d'acier, ce qui se traduit par des revenus de plus de 14 milliards de dollars.


Or, de 2002 à 2011, le Canada est toutefois passé de 1,4 milliard G$CA d'exportations nettes à un déficit de plus de 600 millions de dollars pour l'acier de charpente et les produits connexes, selon l'ICCA.


Et les aciéristes pointent du doigt l'augmentation rapide des importations de produits étrangers, car cela crée un «déséquilibre commercial», selon Hellen Christodoulou, directrice générale pour le Québec de l'ICCA.


Aucune mesure d'achat local pour le pont Champlain



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Fermes laitières: toujours peu de détails sur la compensation

Des discussions ont cours entre le gouvernement canadien et des acteurs du secteur selon Jim Carr.

Les entreprises doivent payer plus cher pour réduire les déchets

17/10/2018 | François Normand

Le Canada abrite 0,5% de la population, mais il contribue à 2 % des déchets municipaux produits dans le monde.

À la une

Entrepreneuriat : quand la démographie s’en mêle

Édition du 20 Octobre 2018 | Julie Cailliau

En plein mois de l'entrepreneuriat, permettez-moi de vous parler de... main-d'oeuvre. Oui, encore, la fameuse, la ...

La puissance de savoir dire non avec tact

BLOGUE INVITÉ. Comme toute compétence, savoir dire non demande de l’expérience et de la pratique.

L'allemande HelloFresh avale Chefs Plate

Ensemble, leurs ventes atteindront les 200M$. La concurrence s'intensifie pour Goodfood, Miss Fresh et Cook it.