Bourse : il faut jouer de prudence avec les actions privilégiées

Publié le 25/10/2010 à 00:00, mis à jour le 25/10/2010 à 10:57

Bourse : il faut jouer de prudence avec les actions privilégiées

Publié le 25/10/2010 à 00:00, mis à jour le 25/10/2010 à 10:57

Plusieurs actions privilégiées, en particulier celles des banques canadiennes, atteignent actuellement un sommet pour les 52 dernières semaines. Les investisseurs doivent toutefois être prudents avant d'en acheter dans un contexte où les taux d'intérêt sont bas, affirment les experts.


Il faut savoir que les actions privilégiées ne sont pas aussi sécuritaires que les obligations. En effet, l'émetteur n'est pas tenu de verser les dividendes, contrairement aux intérêts sur les obligations. Et les détenteurs d'actions privilégiées n'ont aucun recours pour exiger le remboursement de leur capital en cas de liquidation de l'entreprise.


" Si l'émetteur réduit ou supprime le dividende, le cours des actions pourrait chuter ", dit Kate Warme, stratège du marché canadien chez Edward Jones. À preuve, lorsque Nortel Networks s'est placée sous la protection des tribunaux en janvier 2009, ses actions privilégiées émises au prix de 24 $ ne valaient plus que 0,05 $.


Par ailleurs, il existe plusieurs sortes d'actions privilégiées et, par conséquent, elles n'évoluent pas toutes de la même façon.


Très sensibles aux variations des taux


Actuellement, ce sont les actions privilégiées perpétuelles à taux fixe qui offrent le meilleur rendement. Celui-ci s'établit en moyenne à 5,8 %, précise James Hymas, président d'Hymas Investment Management. En ajoutant l'avantage fiscal que procurent les dividendes, soit en multipliant par 1,36, on obtient un rendement obligataire de 7,89 %. " Or, les obligations de sociétés de longue échéance, assez semblables à ces actions, procurent un rendement moyen de 5,5 %. L'écart est de 2,39 points, ce qui est supérieur à la moyenne historique ", explique-t-il.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: est-ce l'orage avant l'éclaircie?

BLOGUE. Un mois de décembre aussi affreux est historiquement de mauvais augure mais la Fed peut encore changer la donne

MTY: deux autres achats mineurs dans son assiette

MTY s'offre une quatrième chaîne de hamburgers gastronomiques, mais les analystes attendent de plus gros achats.

À la une

IBM s'associe avec IVADO

IBM veut créer 100 emplois en 2019 dans les secteurs de l'intelligence artificielle et de la plateforme SalesForce.

Bourse: Wall Street confirme son recul lundi midi

Mis à jour il y a 5 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street avait enregistré la semaine dernière une forte baisse et un regain de volatilité.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

07:10 | LesAffaires.com et AFP

«En attendant la Fed, la séance s'annonce relativement calme.»