Les PME progressent grâce à l'achat d'équipement et à la planification stratégique

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015

Les PME progressent grâce à l'achat d'équipement et à la planification stratégique

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015


Bonne nouvelle : l'importance relative du secteur manufacturier dans l'économie québécoise aurait cessé de diminuer. Même qu'on aurait assisté à une «légère remontée» en 2014, selon la sixième édition du Baromètre industriel québécois, publiée le 5 mai par Sous-Traitance Industrielle Québec (STIQ). «Ce n'est pas une embellie extraordinaire, car la majorité des indicateurs reste assez stable», précise Richard Blanchet, pdg de cette association d'entreprises et de clients qui vise à améliorer la compétitivité des chaînes d'approvisionnement manufacturières du Québec.


Cliquez ici pour consulter le dossier Secteur manufacturier: la carte des usines


Quelque 400 PME sont sondées annuellement pour produire ce portrait du secteur, qui souligne que 53 % des entreprises répondantes ont réussi à faire croître leur chiffre d'affaires d'au moins 5 % en 2014. «Ce qui est particulier cette année, c'est que nous avons croisé des données entre les questions, explique Richard Blanchet. Cela nous a permis de constater que les entreprises qui investissent plus de 5 % de leur chiffre d'affaires en achat d'équipement et en recherche et développement affichent une bien meilleure performance que celles qui y investissent moins de 2 %.»


Même constat pour les PME qui ont réalisé une planification stratégique au cours des trois dernières années, par rapport à celles qui ne l'ont pas fait.


«Le Baromètre nous fournit de nombreuses données pour appuyer ce que nous prônons, c'est-à-dire que les bonnes pratiques d'affaires ont des résultats concrets», dit M. Blanchet. Le document de 24 pages, offert en ligne (stiq.com), regorge également de nombreux témoignages d'entrepreneurs.


Le recrutement pose problème


STIQ ne conclut cependant pas que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les indicateurs concernant le renouvellement de la clientèle, le recrutement et la rétention de personnel spécialisé sont en recul. Ainsi, 74 % des répondants au Baromètre considèrent comme très ou assez important le problème de recrutement de la main-d'oeuvre spécialisée. La moitié d'entre eux (50 %) a aussi éprouvé des difficultés très ou assez importantes à conserver ses employés spécialisés en 2014.


«Plus la main-d'oeuvre qu'on recherche est qualifiée, plus elle est rare», dit Steve Bissonnette, président de Diacarb, un atelier d'usinage montréalais qui fabrique de petits composants complexes.


«Les métiers de notre secteur n'ont pas toujours été valorisés et c'est dommage, car il y en a beaucoup où le taux de placement frise les 100 %, poursuit-il. Par contre, les entreprises doivent créer des programmes intéressants pour attirer les jeunes et être capables de les retenir.»


Cliquez ici pour consulter le dossier Secteur manufacturier: la carte des usines



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'usine interconnectée, c'est un projet de société

BLOGUE. Numérisation de la production, équipements interconnectés et bientôt intelligence ...

Un nouvel outil pour numériser les PME

06/11/2018 | François Normand

Circuit 4.0 s'adresse aux PME manufacturières de plus de 10 employés du secteur ouest de Montréal.

À la une

Les «turbulences» aux États-Unis sont une occasion pour le Canada, selon Mitch Garber

Voici le plan de match du président du conseil d'Investir au Canada pour attirer davantage d'investisseurs étrangers.

Bourse: Wall Street termine sur une note négative

Mis à jour à 17:00 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La séance était très hésitante entre la faiblesse du secteur de l’énergie, le repli de grands noms.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:54 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»