«L'autopromotion, les femmes ont de la difficulté avec ça» - Ruth Vachon, pdg, Réseau des femmes d'affaires du Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

«L'autopromotion, les femmes ont de la difficulté avec ça» - Ruth Vachon, pdg, Réseau des femmes d'affaires du Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Ruth Vachon, du Réseau des femmes d’affaires du Québec : « Figurer parmi les lauréates ou même parmi les finalistes a des retombées très positives. »

LES AFFAIRES - Le prix Femmes d'affaires du Québec en est à sa 14e édition. Est-ce maintenant plus facile d'obtenir des candidatures ?


Cliquez ici pour consulter le dossier Prix Femmes d'affaires du Québec           


RUTH VACHON - Pas vraiment. Les femmes sont toujours d'une grande humilité. Elles n'en ont jamais assez fait pour se présenter à un concours. Un jour, une femme dont le chiffre d'affaires atteignait 30 millions de dollars m'a dit que ce qu'elle faisait n'était pas si remarquable que cela. Les hommes n'ont pas cette modestie.


L.A. - Comment arrivez-vous à les convaincre ?


R.V. - Figurer parmi les lauréates ou même parmi les finalistes a des retombées très positives. Caroline Néron, gagnante dans la catégorie Entrepreneure, grande entreprise en 2012, me disait récemment combien cela avait apporté de la crédibilité à son entreprise, mais aussi à elle-même comme entrepreneure. Nous insistons aussi sur l'importance de présenter des modèles féminins en affaires. Il y a des femmes d'affaires extraordinaires au Québec, comme Lise Watier, Christiane Germain, Monique Leroux, Danièle Henkel et bien d'autres. Mais d'autres femmes, moins connues, ont aussi des parcours exceptionnels. Il faut de nouveaux visages, multiplier les modèles. Vous en verrez encore une fois cette année sortir de l'ombre.


L.A. - Un concours réservé aux femmes est-il toujours pertinent en 2014 ?


R.V. - Absolument. Dans les concours mixtes, les femmes peuvent être désavantagées parce que leur dossier n'insiste pas assez sur leur contribution personnelle. Toujours cette fameuse humilité. De plus, il faut un lieu pour faire valoir l'apport des femmes au monde des affaires. Les entreprises à propriété féminine ne détiennent que 2 % du marché mondial d'approvisionnement des grandes entreprises ! En 2015, le Réseau annoncera d'ailleurs un grand projet pour faciliter aux femmes l'accès à ce marché.


Les 10 lauréates 2014


Francine Brûlé, Les Enfants terribles Brasserie – Entrepreneure, grande entreprise


Sylvie Chagnon, Investissement Québec – Cadre, dirigeante ou professionnelle, organisme public ou parapublic


Nancie Ferron, Maison Lavande – Entrepreneure, petite entreprise


Mylène Forget, MFLRP – Entrepreneure, moyenne entreprise


Geneviève Fortier, McKesson Canada – Cadre, dirigeante ou professionnelle, entreprise privée


Isabelle Hudon, Financière Sun Life – Prix Réalisations


Lise Lapointe, Formation Terranova – Entrepreneure active à l’international


Isabelle Quinn, Sweet Isabelle – Nouvelle entrepreneure


Louise Richer, École nationale de l’humour – Cadre, dirigeante ou professionnelle, OBNL


Nathalie Rodrigue, Ordre prof. des technologistes médicaux – Bénévole fortement engagée


Cliquez ici pour consulter le dossier Prix Femmes d'affaires du Québec           


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'IA fait peur aux femmes!

22/11/2018 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Dans certains métiers, la majorité des Canadiennes pensent perdre leur emploi d'ici 10 ans à cause de l'IA.

C'est la 18e édition du gala du Réseau des femmes d’affaires du Québec

Édition du 10 Novembre 2018 | Les Affaires

À l’occasion du gala du Réseau des femmes d’affaires du Québec, découvrez des Québécoises qui incarnent l’excellence.

OPINION Danielle Danault: une réussite à toute allure
Édition du 10 Novembre 2018 | Fanny Bourel
Caroline Desautels: se renouveler sans cesse
Édition du 10 Novembre 2018 | Fanny Bourel
Sylvie Senay: la reine du bio
Édition du 10 Novembre 2018 | Fanny Bourel

À la une

Bulletin JLR-Les Affaires: revirement de tendance en décembre

14:40 | Les Affaires - JLR

Les données de ce mois sont contraires à la tendance haussière de 2018, et indiquent une baisse par rapport à 2017.

Aki Sushi s'offre l'exclusivité avec Metro

15:02 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Elle a enregistré une croissance de 20% pour un chiffre d’affaires de 32 millions de dollars en 2018.

ABI: les deux parties doivent faire des concessions dit le ministre Boulet

Le syndicat a indiqué, jeudi, que les discussions étaient toujours au point mort.