Faire parler les données pour trouver des pertes d'énergie

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Janvier 2017

Faire parler les données pour trouver des pertes d'énergie

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Janvier 2017

Les gestionnaires d'usines et de bâtiments croulent sous les données. Des chercheurs du Québec travaillent à leur donner un sens pour savoir comment réaliser des économies d'énergie. Dans la dernière année, le logiciel Explore, conçu pour améliorer l'opération des procédés par l'analyse avancée de données, a permis à Produits forestiers Résolu de trouver des façons d'économiser plus d'un million de dollars en consommation d'énergie dans ses usines de Saint-Félicien et d'Alma. L'entreprise planifie de former une ou deux personnes, dans chacune de ses usines du Québec, à l'utilisation de cet outil informatique.


Marc Paradis, directeur excellence opérationnelle chez Produits forestiers Résolu, a suivi une telle formation il y a un an. «En entrant plusieurs paramètres d'opération, cela me permet de voir des choses que je ne suspecte pas», dit-il. Le logiciel, grâce à des algorithmes, établit des corrélations. Dans le cas des usines d'Alma et de Saint-Félicien, son utilisation a permis de voir la pertinence d'ouvrir une valve et d'en fermer une autre ou de rénover de la tuyauterie pour réaliser des gains énergétiques. Le diagnostic, à ces deux endroits, a été posé par FP Innovations, un centre de recherche scientifique privé, et CanmetÉNERGIE, un organisme fédéral de recherche et de technologie dans le domaine des énergies propres.


C'est dans le centre de recherche de CanmetÉNERGIE à Varennes, qui emploie 125 personnes et est doté d'un budget annuel de 13 M $, qu'a été développé Explore au cours des dernières années. Le potentiel de cet outil, qui filtre et nettoie des données pour créer des graphiques, est prometteur. Près de 300 ingénieurs ont été formés pour s'en servir jusqu'à maintenant. Si dans les usines de Produits forestiers Résolu, il a permis de réaliser une photographie des opérations en été et en hiver pour mieux les comparer, le logiciel propose aussi des outils de surveillance continue de la performance des chaudières de récupération dans les usines de pâtes et papier. Le forage de données a notamment dégagé les variables les plus importantes pour mettre au point un indicateur d'encrassement des échangeurs de chaleur qui leur sont associés. CanmetÉNERGIE estime que le logiciel Explore peut accroître la production de 2 à 10 %, en plus d'entraîner une réduction de la consommation d'énergie de 5 à 15 %.


Les défis des bâtiments commerciaux


L'innovation dans le contrôle des bâtiments grâce à l'analyse des données est loin d'être terminée. D'ici la fin de l'année 2017, l'Institut de recherche d'Hydro-Québec (IREQ) devrait mettre en circulation un logiciel, pour l'instant baptisé SAEB, sur lequel travaille actuellement son Laboratoire des technologies de l'énergie (LTE) de Shawinigan.


Le LTE voulait aller plus loin que le forage de données et l'établissement de corrélations : il souhaitait prendre cette masse d'informations et les combiner avec les principes physiques pour créer des modèles et des graphiques. «On en est venu à comprendre les relations de cause à effet, affirme Jocelyn Millette, chef expertise utilisation de l'énergie et responsable du LTE. Cela nous permet de savoir sur quel levier agir et nous donne une meilleure compréhension des principes physiques et du fonctionnement intrinsèque des choses». Ainsi, le logiciel détecte non seulement les problèmes de fonctionnement des appareils, mais aussi leur défaut de conception, affirme M. Millette.


Depuis le début de l'année 2015, le logiciel a été installé et exploité dans cinq bâtiments d'Hydro-Québec. Il aurait permis d'y déceler des manques dans le chauffage, la climatisation et l'humidification en plus de cibler les zones précises touchées par ces problèmes. Il a aussi mis en exergue la défectuosité de volets d'air neuf.


Avant sa mise en marché, le LTE cherche des moyens de réduire les coûts et le temps nécessaire à l'installation.


Du côté de CanmetÉNERGIE, les chercheurs veulent aussi dépasser les possibilités offertes par le logiciel DABO et commencent à travailler, sur un horizon à long terme, au développement d'un contrôleur intelligent pour les bâtiments commerciaux, qui serait capable d'évaluer, de corriger et d'optimiser de manière automatisée la gestion de l'énergie.


RETOUR AU DOSSIER EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: DES BÂTIMENTS INTELLIGENTS

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: