La Laurentienne profitera-t-elle des déboires de Home Capital?

Publié le 18/05/2017 à 11:43

La Laurentienne profitera-t-elle des déboires de Home Capital?

Publié le 18/05/2017 à 11:43

Par lesaffaires.com

Les malheurs du prêteur Home Capital Group(HCG, 8,69$) pourraient faire le bonheur de ses rivales Banque Laurentienne(LB, 54,02$) et Canadian Western Bank(CWB, 25,60$).


Ces deux institutions régionales pourraient en effet profiter des problèmes de liquidités que connaît le principal prêteur hypothécaire indépendant du pays pour acheter une partie de son portefeuille de prêts, avance Lemar Persaud, analyste chez Valeurs mobilières TD.


Home Capital a subi une crise de liquidités dans la foulée des accusations de la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (OSC). Le chien de garde boursier a accusé l’entreprise torontoise d’avoir diffusé des informations trompeuses en 2015 concernant l'extension de prêts, contrevenant aux lois ontariennes de régulation des marchés financiers et causant ainsi des «dommages significatifs pour les investisseurs». Cela aurait précipité la perte cette année-là de 600M$ de valeur boursière.


M. Persaud estime plus élevées les probabilités d’une transaction entre Home Capital et la Canadian Western Bank que la Laurentienne parce que l'institution albertaine a davantage besoin de fouetter sa croissance et qu’elle jouit d’un bilan solide.


L’analyste tempère toutefois l’hypothèse d’une acquisition en indiquant que ces deux institutions vont déjà profiter des déboires de Home Capital en affrontant une concurrence moindre de cette institution financière.


La Banque Laurentienne va dévoiler ses résultats du deuxième trimestre le 30 mai et la Canadian Western Bank, le 1er juin.


À lire, la chronique de François Pouliot Les paris Home Capital et Equitable Group


En ce qui concerne la Laurentienne, l’analyste va surveiller la progression des initiatives de restructuration du réseau(fermeture de 40 succursales d’ici juin et transformation de 23 autres) et des initiatives visant à fouetter les marges bénéficiaires.


L’analyste prévoit que le bénéfice de la Laurentienne va reculer de 8% pour s’établir à 1,34$ par action, contre 1,46$ par action au deuxième trimestre de 2016.


Des titres bon marché, mais...


Le titre de la Laurentienne a perdu près de 10% depuis l’éclosion des problèmes de liquidités de Home Capital le 26 avril, note M. Persaud. En dépit des valorisations attrayantes des deux banques régionales, l’analyste préfère maintenir sa recommandation à neutre en attendant plus de clarté sur les problèmes de financement de Home Capital. Sa cible pour la Laurentienne est à 62$.


Enfin, notons que la banque montréalaise devrait faire passer son dividende de 0,61$ à 0,62$ par action.


Lisez maintenant le blogue de Philippe Le Blanc Home Capital, comme un poisson hors de son bocal.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Banques : les résultats sont meilleurs, mais...

Édition du 16 Juin 2018 | Dominique Beauchamp

Les investisseurs ont bâillé au dévoilement d'une hausse moyenne de 13 % des bénéfices des banques au deuxième ...

Banque Laurentienne: entre soulagement et inquiétudes

Mis à jour le 01/06/2018 | Stéphane Rolland

Les investisseurs célèbrent; certains analystes n’ont pas le cœur à la fête.

À la une

Ce qui bouge en Bourse avant l'ouverture jeudi

Il y a 21 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La Réserve fédérale présente les résultats de ses tests de stress; la Banque d'Angleterre ne bouge pas.

Comment identifier un véritable expert?

BLOGUE. Gare, entre autres, à ceux qui sont beaucoup trop sûrs d'eux-mêmes, comme le montre une étude...

Le Canada fixe au 17 octobre la légalisation du cannabis

06:47 | AFP

La consommation et la culture du cannabis deviendront légales au Canada le 17 octobre.