Un déluge de dividendes

Publié le 30/11/2012 à 09:44, mis à jour le 01/12/2012 à 09:22

Un déluge de dividendes

Publié le 30/11/2012 à 09:44, mis à jour le 01/12/2012 à 09:22

© Fimkajane | Dreamstime.com

BLOGUE. 


Nous sommes témoins de plus en plus d'annonces de dividende spécial du côté des actions américaines. L'une de nos petites banques, Access National (ANCX-Q), vient de déclarer un dividende de 70 cents par action, en sus du dividende régulier de 32 cents.


La raison évoquée pour ce versement ne peut être plus claire, telle que dictée par son président, M. Clarke : 


''Sous les lois actuelles, les investisseurs feront face à une augmentation significative de l'impôt fédéral sur les dividendes en 2013, à la hauteur de 43.4%. En agissant maintenant, avant la fin de l'année 2012, nous avons la certitude que nos actionnaires bénéficieront du taux moins élevé actuel, qui se situe à 15% dans la majorité des cas.''

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Une start-up québécoise à la Maison-Blanche

Édition du 16 Mai 2015 | Claudine Hébert

La cofondatrice de Seamless Planet, la Montréalaise Sara Ahmadian, faisait partie des 70 entrepreneurs privilégiés.

Cuba ne deviendra pas un bar ouvert pour les investisseurs immobiliers

07/04/2015

Le réchauffement des relations entre La Havane et Washington ne signifie pas que le marché immobilier s'ouvrira.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Un livre québécois pour vulgariser Buffett

BLOGUE. Le nouveau livre «Buffett et CIe» de Pierre-Luc Poulin permet de mieux comprendre les principes de M. Buffett

Jacques Parizeau: le père de la Nasa québécoise

BLOGUE. «Mais, vous êtes sur une autre planète!», avait dit Jacques Parizeau. Notre chroniqueur rend hommage.

Stingray, David's Tea, Shopify: que penser de la vague d'entrées en Bourse

BLOGUE.L'évaluation élevée des nouvelles venues trahit des attentes élevées et augmente le risque de déception.