L'art de laisser aller certains profits

Publié le 24/09/2012 à 15:09, mis à jour le 24/09/2012 à 15:09

L'art de laisser aller certains profits

Publié le 24/09/2012 à 15:09, mis à jour le 24/09/2012 à 15:09

© Kateryna Khyzhniak | Dreamstime.com

BLOGUE. 


Alors qu'un de vos titres grimpe, vous le suivez de près. Vous constatez qu'il a atteint la valeur cible que vous vous étiez fixé. Vous vendez, pour ensuite réaliser qu'il continue de s'apprécier de 20% ou 30%. Éprouvez-vous des regrets?


Ce scénario nous arrive régulièrement. Dans de tels cas, il peut s'avérer ardu de ne pas en arriver à la conclusion que nous avons vendu trop tôt. Personne n'aime laisser de l'argent sur la table. Après tout, faire fructifier ses avoirs ne constitue pas une mince affaire. Lorsque l'on risque son capital, on souhaite rafler tout le profit potentiel. 


Comme vous vous en doutez, nous ne détenons aucune recette magique pour déterminer jusqu'où un titre poursuivra sa montée. Toutefois, nous pouvons déterminer approximativement la valeur intrinsèque d'une société, à l'intérieur d'une fourchette de valeurs. Lorsque le titre entre dans cette fourchette, nous évaluons nos options. Si nous pouvons facilement le remplacer par un titre plus prometteur, nous n'hésitons point à le vendre. Dans le cas contraire, il arrive que nous patientions un peu. 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Alimentation Couche-Tard rate une cible, mais en touche deux autres

Édition du 28 Mars 2015 | François Pouliot

Alimentation Couche-Tard (Tor., ATD.B, 48,97 $) rate une cible, mais en touche deux autres.À son troisième trimestre, ...

Négocier le même titre: spéculation ou gros bon sens?

BLOGUE. Tenter de profiter des fluctuations s'apparente souvent à la spéculation. Il subsiste toutefois des exceptions.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Le mythe des titres à petite capitalisation

Édition du 28 Mars 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. En théorie, cette idée a du sens. Les titres des sociétés à petite capitalisation (small caps), plus risqués ...

Budget Québec 2015: l'année des craquements et des bonbons prématurés

26/03/2015 | François Pouliot

BLOGUE. Ce n'est pas un mauvais budget, mais les bonbons arrivent nettement trop tôt.

Une tempête parmi tant d'autres. Espérons-le

BLOGUE. Les investisseurs réalisent que le dividende du pétrole prendra du temps à agir sur les consommateurs.