Promesses et PME

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Promesses et PME

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Les Canadiens ont choisi. Ils ont élu Justin Trudeau et le Parti libéral pour diriger le pays. C'est maintenant l'heure de tenir les promesses faites. Il y en a beaucoup.


Concernant les entreprises, au-delà du vaste plan d'investissement dans les infrastructures, Justin Trudeau a promis de stimuler les exportations et l'innovation. Le crédit d'impôt fédéral consenti aux actionnaires des fonds de travailleurs devrait aussi être rétabli. Ces fonds offrent du financement aux entreprises.


Les PME devraient donc être servies. C'est excellent, car, ne l'oublions pas, les PME constituent 99,9 % du tissu économique canadien, selon Industrie Canada. Notons aussi que 71% des emplois créés au cours des 10 dernières années dans le secteur privé résultent d'actions prises par les PME, selon une étude de la Banque de développement du Canada publiée le 20 octobre.


Actuellement cependant, pas une semaine ne passe sans une nouvelle sur le démarrage d'entreprise. L'entrepreneuriat a le vent dans les voiles au Canada, et c'est bien. Car il faut bien créer des entreprises pour bâtir des géants. Mais il ne faudrait pas oublier les PME déjà établies. Ces entrepreneurs dirigent des sociétés remarquables et très souvent méconnues.


Tenez, la semaine dernière, KDC a annoncé une acquisition aux États-Unis. KDC fabrique des produits de soins personnels en sous-traitance pour de gros clients comme Procter & Gamble ou Unilever. Connaissiez-vous KDC? Eh bien, sachez que cette entreprise affiche plus de 500 millions de dollars de revenus annuels et qu'elle vise à dépasser le milliard de dollars en 2016. Son siège social n'est pas à Montréal ni à Québec, mais bien à Lac-Brome. Elle est le plus gros employeur de la région avec, vous le devinerez sûrement... l'entreprise Canards du Lac Brome. Pas si mal.


KDC m'a rappelé l'histoire de Camoplast, rebaptisée Camso l'été dernier. Tout comme KDC, Camso est plutôt discrète. Et pourtant. L'entreprise établie à Magog n'est rien de moins qu'une multinationale qui vend des pneus et des chenilles à des géants comme John Deere, pour 1 milliard de dollars par an. Ces PME sont même devenues sans tambour ni trompette de grandes entreprises.


Il ne s'agit que de deux exemples. Dans nos pages cette semaine, vous pourrez découvrir notre classement exclusif des 300 PME les plus importantes du Québec. Elles constituent peut-être nos futurs fleurons québécois.


Ce classement est un incontournable dans Les Affaires. Nous le publions chaque année grâce à une collecte d'informations minutieuse faite par notre équipe. Un outil de développement des affaires pour certains. Un beau moyen de découvrir des entreprises qui méritent toute notre attention.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc


Suivez Géraldine Martin sur Twitter @martingeraldine

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Sur le même sujet

MasterCard, Visa et Amex réduisent les frais aux marchands

Ils économiseront 100 $ pour chaque tranche de 100 000 $ de ventes réglées par carte de crédit dans leur commerce.

1 milliard $ et 400 emplois pour l'aérospatial à Montréal

08/08/2018 | lesaffaires.com

CAE ainsi que les gouvernements fédéral et provincial devraient annoncer une injection majeure de fonds ce mercredi.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Hockey : ces titres peuvent-ils la mettre dedans ?

Édition du 22 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Les matchs hors concours sont lancés et la saison approche à grands pas. Alors que les pools ...

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.