Pouliot - Jean Coutu: fin d'un suspense, début d'un autre

Publié le 10/10/2013 à 09:26, mis à jour le 15/10/2013 à 18:54

Pouliot - Jean Coutu: fin d'un suspense, début d'un autre

Publié le 10/10/2013 à 09:26, mis à jour le 15/10/2013 à 18:54

BLOGUE. Voilà, le suspense est désormais levé. Jean Coutu rachètera finalement de ses actions et versera un dividende spécial à ses actionnaires.


Depuis plusieurs mois déjà, les spéculations allaient bon train dans les coulisses des marchés sur ce que ferait le groupe avec ses excédents de liquidités. Nombre de scénarios étaient dans la discussion.


Il y a quelques jours, un analyste avait avancé la possibilité que la famille Coutu lance elle-même une OPA sur l'entreprise, en profitant du bilan de la compagnie pour la financer.


Avec l'annonce du rachat d'actions (22 millions) et du dividende spécial de 0,50$ par action, une opération de plus de 500 M$, ce scénario est désormais assurément écarté.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


Personnellement, on se demandait si Jean Coutu n'était pas en train d'accumuler des munitions pour éventuellement plus tard retourner aux États-Unis, avec une acquisition plus petite que celle de l'époque Eckerd.


Il y a deux ans, un passage de la biographie de monsieur Coutu nous avait en effet étonné. "Nous avons beaucoup appris de cette expérience (aux États-Unis) et nous comptons bien demeurer vigilants afin qu'elle nous serve tout à la fois de tremplin et de balise lorsque de prochaines possibilités d'expansion en sol américain se présenteront à nous", écrivait-il.


Ce scénario est désormais lui aussi assurément à écarter.


Que penser de l'opération et quelle sera la suite?


À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

La consommation, un refuge qui devient coûteux

Édition du 18 Octobre 2014 | Dominique Beauchamp

Avec un S&P/TSX, un baril de pétrole et un huard presque en chute libre, les investisseurs redécouvrent les ...

Votre service à la clientèle est-il sans faille?

Édition du 11 Octobre 2014 | Dominique Froment

Aldo, la Société de transport de Montréal et la Société des alcools du Québec sont les championnes toutes ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Et si les humains n'Ă©taient pas faits pour la Bourse...

Édition du 25 Octobre 2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. La plupart de mes lecteurs savent que j'ai Ă©crit deux livres sur la Bourse. Peu savent que le manuscrit du ...

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.

Portez attention aux détails dans le calcul du retour sur l'équité

La direction d'une entreprise jouit d'une certaine lattitude pour calculer son rendement sur l'équité!