Des boîtes gratuites aux déménageurs, le coup de pub original de Ikea

Publié le 26/06/2012 à 15:34, mis à jour le 26/06/2012 à 16:04

Des boîtes gratuites aux déménageurs, le coup de pub original de Ikea

Publié le 26/06/2012 à 15:34, mis à jour le 26/06/2012 à 16:04

Par lesaffaires.com

[Photo : Bloomberg]

Ikea mènera une offensive publicitaire auprès des déménageurs montréalais, profitant de ce que plusieurs appellent la « fête nationale du déménagement ».


Le détaillant suédois distribuera 18 000 boîtes vides cette semaine dans les rues de la métropole.


La tentative de séduction aura lieu entre mercredi et samedi. Un camion circulera dans les rues de la ville et distribuera 16 000 boîtes. Le camion pourra être repéré par géolocalisation sur les comptes Facebook et Twitter de l’entreprise.


Environ 2 000 boîtes seront également distribuées près d’affiches publicitaires, qui seront situées à une vingtaine d’endroits différents sur l’île. Sur les boîtes est imprimée une offre promotionnelle, qui vise justement un public fortement susceptible d’avoir le désir d’acheter des meubles.


 

Sur le même sujet

Ricardo se lance dans le vin

21/03/2014 | Martin Jolicoeur

Après des mois de rumeurs, la nouvelle se confirme. Le chef-entrepreneur et animateur vedette, Ricardo ...

Jérôme Ferrer retire ses produits des IGA

Édition du 22 Mars 2014 | Dominique Froment

Jérôme Ferrer retire ses produits des IGA à cause de problèmes d'emballage

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Pourquoi le secteur de l’énergie peut continuer à se démarquer

Le secteur de l’énergie devrait profiter des cours du pétrole et du gaz et de la rotation vers les secteurs sous-évalués