Des boîtes gratuites aux déménageurs, le coup de pub original de Ikea

Publié le 26/06/2012 à 15:34, mis à jour le 26/06/2012 à 16:04

Des boîtes gratuites aux déménageurs, le coup de pub original de Ikea

Publié le 26/06/2012 à 15:34, mis à jour le 26/06/2012 à 16:04

Par lesaffaires.com

[Photo : Bloomberg]

Ikea mènera une offensive publicitaire auprès des déménageurs montréalais, profitant de ce que plusieurs appellent la « fête nationale du déménagement ».


Le détaillant suédois distribuera 18 000 boîtes vides cette semaine dans les rues de la métropole.


La tentative de séduction aura lieu entre mercredi et samedi. Un camion circulera dans les rues de la ville et distribuera 16 000 boîtes. Le camion pourra être repéré par géolocalisation sur les comptes Facebook et Twitter de l’entreprise.


Environ 2 000 boîtes seront également distribuées près d’affiches publicitaires, qui seront situées à une vingtaine d’endroits différents sur l’île. Sur les boîtes est imprimée une offre promotionnelle, qui vise justement un public fortement susceptible d’avoir le désir d’acheter des meubles.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Le moyen le plus facile de profiter du bitcoin

12/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Je vais vous parler de produits dérivés sans évoquer la Bourse, la spéculation, la bulle…

Voici pourquoi Amazon n'a pas encore battu Canadian Tire

08/12/2017 | Stéphane Rolland

Un sondage mené par un analyste de BMO Marchés des capitaux évoque un avantage concurrentiel insoupçonné.

À la une

Feedback: un ami qui vous veut du bien

12/12/2017 | Francis Gosselin

BLOGUE INVITÉ. Est-il temps de dire adieu aux évaluations annuelles? Plusieurs entreprises l'ont fait.

Le moyen le plus facile de profiter du bitcoin

12/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Je vais vous parler de produits dérivés sans évoquer la Bourse, la spéculation, la bulle…

Investir dans le bitcoin rapporte le plus... les lundis

11/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Voilà le genre de lecture qui pourrait vous faire aimer le début de la semaine. Ou le détester encore plus...