Des boîtes gratuites aux déménageurs, le coup de pub original de Ikea

Publié le 26/06/2012 à 15:34, mis à jour le 26/06/2012 à 16:04

Des boîtes gratuites aux déménageurs, le coup de pub original de Ikea

Publié le 26/06/2012 à 15:34, mis à jour le 26/06/2012 à 16:04

Par lesaffaires.com

[Photo : Bloomberg]

Ikea mènera une offensive publicitaire auprès des déménageurs montréalais, profitant de ce que plusieurs appellent la « fête nationale du déménagement ».


Le détaillant suédois distribuera 18 000 boîtes vides cette semaine dans les rues de la métropole.


La tentative de séduction aura lieu entre mercredi et samedi. Un camion circulera dans les rues de la ville et distribuera 16 000 boîtes. Le camion pourra être repéré par géolocalisation sur les comptes Facebook et Twitter de l’entreprise.


Environ 2 000 boîtes seront également distribuées près d’affiches publicitaires, qui seront situées à une vingtaine d’endroits différents sur l’île. Sur les boîtes est imprimée une offre promotionnelle, qui vise justement un public fortement susceptible d’avoir le désir d’acheter des meubles.


 


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

À la une

Vidéo: trois titres boursiers insensibles aux hausses de taux d'intérêt

21/04/2018 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Steve Bélisle fait le point sur les titres de Diageo, ServiceMaster et Marsh & McLennan.

Le lobby ukrainien à Ottawa nuit-il au commerce avec la Russie?

21/04/2018 | François Normand

ANALYSE - La politique étrangère du Canada est déjà sous influence, selon des spécialistes. Le commerce est-il à risque?

«Les géants de la Silicon Valley nuisent à l'innovation»

21/04/2018 | Diane Bérard

ENTREVUE. Nicholas Thompson, rédacteur en chef du magazine Wired, dépeint la Silicon Valley et ses contradictions.