10 choses à savoir mercredi

Publié le 15/11/2017 à 08:16

10 choses à savoir mercredi

Publié le 15/11/2017 à 08:16

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 2: la restauration rapide de demain sera-t-elle végétalienne? (Photo: Plant Power Fast Food)

Buffett mise sur les autobus électriques faits au Canada, le prochain McDo sera végétalien, vous louerez bientôt vos vêtements de bureau et 7 autres nouvelles à lire en ce mercredi 15 novembre.


1- Les Canadiens sont plus connectés, ce qui nuit à l'équilibre travail-famille. Les résultats d'un sondage tout juste publié par Statistique Canada et repris par la CBC révèlent que la part des Canadien(ne)s ayant accès à Internet sur une base plus que régulière a continué d'augmenter, ces dernières années, à tel point que 91% d'entre eux visitent le réseau au moins quelques fois par mois. Cette proportion a toujours été très élevée chez les adultes les plus jeunes (15 à 44 ans, à plus de 90%), mais qui a bondi chez les plus âgés (65 à 74 ans) depuis 2013, passant de 65 à 81%. Dans l'ensemble, les répondants au sondage affirment que leur vie s'en trouve améliorée (66%), mais Statistique Canada nuance en expliquant que ce phénomène «brouille la frontière» entre le travail et les loisirs, ce qui pourrait s'avérer néfaste. Les gens qui disent être heureux de cet équilibre sont moins nombreux aujourd'hui qu'en 2008, leur proportion ayant chuté de 78 à 68%, selon l'agence fédérale. «Cette tendance à la baisse (dans la qualité de vie) a des répercussions sur le bien-être des Canadiens», dit-elle, puisque ceux-ci étant plus souvent connectés, ils ont accès au travail même en dehors des heures d'affaires, ce qui ajoute à la pression et au stress ressenti.


Internet


2- Tasse-toi, McDonald's, l'avenir de la restauration rapide est végétalien. Quand la franchise de la chaîne Burger King d'Ocean Beach, à Encinitas, en Californie, a fermé ses portes, l'été dernier, il n'a pas fallu longtemps avant qu'elle soit remplacée par une autre enseigne de restauration rapide. Mais ce n'est ni McDonald's, ni Wendy's qui a pris le relais. C'est Plant Power Fast Food, qui doublait ainsi ses opérations, en 18 mois à peine. Pour les habitués, il est donc à nouveau possible de commander un hamburger et des frites au service-au-volant, à une différence majeure près : on ne trouve aucune viande sur le menu, l'enseigne ne vendant que des produits végétaliens. «L'industrie de la restauration rapide a su répondre à un besoin simple en offrant à manger rapidement aux gens pressés, mais leur nourriture n'est pas très bonne pour la santé. Nous incitons les gens à se soucier de la provenance des aliments qu'ils consomment, sans les confronter», résume Jeffrey Harris, cofondateur de la chaîne, à Forbes. Une formule qui semble faire mouche : l'an dernier, l'entreprise a généré des revenus de 1,1 M$US. Cette année, elle approche les 4M$US. Plant Power Fast Food n'est pas la seule chaîne en son genre à connaître du succès aux États-Unis, mais elle illustre bien la popularité croissante de ce type d'alimentation.


vege


3- La location de vêtements de travail, une menace pour des chaînes comme Zara et H&M? Des services permettant de louer pour une courte période de temps des vêtements à la fine pointe de la mode, des créations de grands couturiers impossibles à acquérir autrement, existent depuis un certain temps déjà. Depuis 2009, Rent the Runway propose justement d'emprunter, le temps d'un gala, d'une soirée ou d'une courte période de temps, des articles de mode autrement inabordables. Mais Jennifer Hyman, qui a créé ce service, a d'autres ambitions : elle souhaite offrir des vêtements que les femmes d'affaires et autres professionnelles pourront louer à la semaine pour aller au bureau. «Je veux acculer H&M et Zara à la faillite», confie-t-elle à Bloomberg. Comment? En offrant un abonnement coûtant 89$US ou 159$US par mois, grâce auquel il est possible d'obtenir quatre ensembles différents, et de les échanger à volonté pour de nouveaux modèles. Est-ce que ça marche? Il semble que oui. Populaire tant en ville qu'en région, Rent the Runway dit générer plus de 100M$US en revenus annuels, malgré une publicité à peu près nulle. Des services similaires voient le jour au Québec, comme Chic Marie.


Rent


4- Bye bye Tinder : foi de Facebook, le flirt en ligne, ça se passe désormais en réalité virtuelle. Depuis le lancement du site match.com, en 1995, l'industrie de la rencontre en ligne n'a cessé d'évoluer, ce qui nous mène, aujourd'hui, à des applications fort populaires comme Tinder, qui permettent de faire des rencontres d'un soir, aussi bien que de tomber sur l'éventuel grand amour. Mais à l'ère de la réalité virtuelle, voilà que le modèle Tinder semble dépassé, maintenant que Facebook a lancé Virtually Dating, une émission mettant en vedette des gens se trouvant dans la même pièce, mais ne pouvant communiquer qu'à travers un environnement virtuel auquel ils accèdent en enfilant un casque HTC Vive. Sur cette même plateforme, il est ensuite possible de payer environ 15$ pour une leçon de drague virtuelle permettant d'améliorer son langage corporel, entre autres. Ça soulève évidemment les critiques, qui voient un caractère sexiste à cette pratique, mais pour plusieurs, l'attrait est simple, nous apprend le site The Conversation : même virtuelle, la première rencontre en «personne» réduit les chances de déception au moment de se voir en chair et en os par la suite. Ce que Tinder ne peut pas promettre…




5- Warren Buffett mise sur les autobus électriques faits au Canada. Le célèbre homme d'affaires croit toujours que les camions de livraison à essence rouleront encore longtemps sur nos routes, comme en témoigne sa récente acquisition de Flying Pilot J. Mais cela ne l’empêche pas d’être bien positionné pour profiter de la demande croissante de camions et autobus électriques. La société chinoise BYD, dont le conglomérat de M. Buffett, Berkshire Hathaway(NY., BRK.B) possède une participation de près de 10%, a annoncé son intention d’ouvrir sa première usine d’assemblage de véhicules électriques au Canada. La société, souvent décrite comme la Tesla de Chine, va ouvrir sa première usine en Ontario et embaucher initialement 40 personnes, rapporte Bloomberg. L’entreprise établie à Shenzhen a décidé d’accélérer ses investissements au Canada en raison de la demande croissante pour les véhicules électriques et des crédits d’impôt généreux offerts par les gouvernements aux acheteurs de tels véhicules. À ses yeux, les barrières à l’entrée pour ses produits sont moins élevées au Canada qu’aux États-Unis. BYD va expédier des pièces et la technologie développée en Chine pour assembler des véhicules de courte portée tels que des camions à ordures et des camions de livraison. La société vise dans un deuxième temps accroître ses activités et recruter davantage d’employés au pays afin d’ajouter plus de contenus locaux à ses véhicules. L’action de BYD a grimpé récemment, portant son gain annuel à plus de 28%.


6- Ce matin encore, Wall Street se dirige vers une ouverture en baisse. Le pessimisme qui règne sur les marchés mondiaux depuis quelques séances semble s'accentuer. Des baisses notables ont été enregistrées en Asie et en Europe, notamment après la publication de données économiques en Chine illustrant un essoufflement de la croissance de la deuxième économie mondiale. Plus tard aujourd'hui, on en saura plus sur les ventes de maisons existantes pour le mois d'octobre. Dans notre revue boursière complète, il est par ailleurs question des résultats de ProMetic Sciences de la Vie, du titre d'IBM qui glisse avant l'ouverture des marchés, et d'une des plus importantes transactions de l'histoire du Groupe MTY.


7-- L'avenir de la construction est robotisé, en voici la preuve. Le Goliath est un petit robot s'apparentant à la fois à un drone télécommandé et à un de ces aspirateurs automatisé pour la maison. Mais son terrain de jeu ne se trouve ni dans les airs, ni sur le plancher : c'est dans l'atelier qu'il est le plus à l'aise, puisqu'il s'agit d'un robot d'usinage à commande numérique (CNC) pouvant tailler dans le bois des pièces de toutes les formes, et de toutes les tailles, sans intervention humaine. De quoi dire adieu à son banc de scie? Tout à fait, surtout que Springa, qui fabrique l'appareil, promet un prix de vente cinq fois moins élevé que celui d'un banc de scie de bonne qualité, selon le site de design Opendesk. Chose sûre, la vidéo d'introduction du Goliath démontre plutôt bien ses talents.




8- Ces rumeurs sur les successeurs du iPhone X vont vous réjouir. Avec Apple, on n'a pas le temps de digérer le lancement d'un nouveau produit que déjà, la machine à rumeurs se met en marche. C'est à nouveau le cas ces jours-ci, alors qu'on apprend que le géant de Cupertino plancherait non pas sur un, mais sur trois nouveaux modèles d'iPhone à être lancés à la fin 2018 et qui reprendraient le design du iPhone X tout juste mis en marché cet automne. C'est du moins ce qu'avance l'analyse Ming-Chi Kuo de KGI Securities, qui suit de près les activités d'Apple en Asie. Selon une note aux investisseurs reprise par le site Apple Insider, le remplaçant du modèle actuel aux dimensions similaires (avec écran OLED de 5,8 pouces) serait secondé par une version de 6,5 pouces peut-être appelée iPhone X Plus. Une version à écran ACL de 6,1 pouces plus abordable (environ 700$US sans forfait) serait également dans les plans. De quoi satisfaire les clients d'Apple trouvant trop cher le modèle actuel, vendu pour 1319$CA sans entente…


iPhone


9- Capable de nettoyer les tapis et de faire le lit, ce robot compte faciliter le travail des employés d'hôtels. Qu'est-ce qui a motivé le fondateur de Maidbot, âgé de 19 ans, à développer Rosie, un petit robot spécialisé dans le nettoyage et conçu exprès pour faire le ménage dans les chambres d'hôtel? Sa mère, qui travaille dans ce milieu depuis qu'il est tout petit. Et s'il atteint son objectif, Rosie pourrait non seulement faciliter la tâche des gens faisant le ménage des chambres, le diminutif robot pourrait redonner le sourire à de nombreux gestionnaires d'hôtels qui voient la rentabilité de leur établissement être mise à mal par des rivaux comme Airbnb. Rosie peut ainsi effectuer certaines tâches, comme nettoyer les planchers et les tapis de chambres et de salles de conférence, qui causent de nombreuses blessures chez les employés. Le robot serait également capable de replacer les draps sur un lit défait, ce qui réduit la charge de travail des employés de l'entretien, qui pourront ainsi être plus productifs. Il ne reste plus à Rosie qu'à être commercialisé en grand nombre…




10- Voici comment fabriquer une maison écoénergétique sans utiliser un seul clou. Supposons que vous rêvez d'un chalet sur ce terrain éloigné, mais que la construction résidentielle n'est pas votre truc. Que faire? Vous pouvez commander un ensemble comme ceux proposés par la société française Brikawood, qui s'assemble en deux jours seulement, sans clou ni vis, mais qui recourt à des panneaux en pin qui s'enclenchent les uns dans les autres et à des joints en bois qui rendent le tout hermétique. Suffisamment pour se conformer aux normes d'efficacité énergétique en vogue, assure le fabricant.




Sources: Apple Insider, Bloomberg, CBC, Forbes, Les Affaires, Opendesk, The Conversation, Youtube.



Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:







NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.



 

Sur le même sujet

10 choses à savoir mercredi

La voiture autonome québécoise s'en vient, comment blanchir ses Bitcoin avec Apple, ce café ne vend que des céréales!

10 choses à savoir mardi

12/12/2017 | Alain McKenna

Un crash du Bitcoin en 2018 serait catastrophique, le Black Friday québécois approche, ce drone-taxi rentable en 2 ans.

À la une

Attention aux conseils du beau-frère

Édition de Novembre 2017 | Simon Diotte

Il roule en grosse voiture, occupe un poste de cadre, porte la cravate et parle d'investissement d'un ton ...

La Fed relève ses taux pour la 3e fois

14:01 | LesAffaires.com et AFP

Robuste croissance, faible taux de chômage, relance fiscale: la banque centrale américaine a réagi comme prévu.

Les syndicats prévoient une guerre de tranchées entre Boeing et Bombardier

13:09 | Julien Arsenault, PC

À six jours d'une décision de Washington sur la CSeries, les représentants des travailleurs se montrent pessimistes.