La Scotia augmente son dividende

Publié le 06/03/2012 à 07:49, mis à jour le 06/03/2012 à 07:55

La Scotia augmente son dividende

Publié le 06/03/2012 à 07:49, mis à jour le 06/03/2012 à 07:55

Par Mathieu Lavallée

Photo : Bloomberg

La Banque Scotia va augmenter son dividende alors que son bénéfice net a progressé de 15 % au premier trimestre, selon les résultats publiés ce mardi.


Les profits de l’institution financière totalisent 1,4 milliard $ au trimestre terminé le 31 janvier dernier, contre 1,2 milliard $ au même trimestre de l’exercice 2011.


Le dividende trimestriel sera relevé de 3 cents et passera à 55 cents par action.


Le bénéfice par action s’apprécie pour sa part de 11 %, à 1,20 $, mais en profitant d’un gain exceptionnel de 8 cents par action lié à la vente d’un actif immobilier dans l’Ouest canadien.


Le consensus des analystes sondés par Bloomberg fixait la cible du bénéfice par action à 1,15 $.


Les revenus pour leur part ont progressé de 4,2 à 4,6 milliards $. Cependant, le rendement des capitaux propres a glissé à 19,8 %, contre 20,9 % il y a un an.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture

Il y a 58 minutes | LesAffaires.com et AFP

Tokyo poursuit sa meilleure séquence depuis 1988, la Grèce joue encore les trouble-fêtes, Valeant devant la TD?

Banque Scotia: le bénéfice croît peu, mais dépasse les attentes

La dernière des grandes banques à dévoiler ses résultats affiche une croissance modeste.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture

Il y a 58 minutes | LesAffaires.com et AFP

Tokyo poursuit sa meilleure séquence depuis 1988, la Grèce joue encore les trouble-fêtes, Valeant devant la TD?

Comment brainstormer aussi génialement qu'à C2MTL?

BLOGUE. Le secret du succès de C2MTL? Les idées y jaillissent de partout. Voici pourquoi. Et comment vous en inspirer.

Consultants en TIC: Desjardins et la Banque Nationale coupent les coûts

Édition du 30 Mai 2015 | Denis Lalonde

La Banque Nationale et Desjardins ont imposé unilatéralement des baisses de salaires à leurs consultants en TI.