Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 04/04/2017 à 07:07, mis à jour le 04/04/2017 à 07:37

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 04/04/2017 à 07:07, mis à jour le 04/04/2017 à 07:37

Photo: Shutterstock

1-Les Bourses américaines pointent vers une ouverture en baisse mardi, les investisseurs jouant de prudence avant la tenue d'une rencontre qui s'annonce tendue entre Donald Trump et le premier ministre chinois Xi Jinping et avant la publication des cruciales données mensuelles sur l'emploi.


2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,20%, 0,17% et 0,23% dans les négociations précédant l’ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, gagne 0,38$US à 53,32$US.


3-Sur les marchés étrangers, les Bourses asiatiques ont terminé sur une note contrastée. La Bourse de Tokyo a perdu 0,91%, les titres étant sous pression en raison de la vigueur du yen. La Bourse de Shanghai a de son côté laisser tomber 0,27%, mais Hong Kong a gagné 0,62%.


En Europe à la mi-séance, seul le FTSE de la Bourse de Londres progresse, grâce à un gain de 0,34%. La Bourse de Paris laisse tomber 0,04%, tandis que la Bourse de Francfort recule de 0,06%.


«La semaine s'annonce très dense sur le plan macroéconomique avec en point d'orgue le rapport sur l'emploi américain vendredi, ce qui encourage pour l'heure un certain attentisme des investisseurs», a observé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


«Sur la scène diplomatique, la première rencontre entre (Donald) Trump et son homologue chinois (prévue jeudi et vendredi) sera également très suivie, rencontre qui s'annonce difficile et potentiellement à risque», a poursuivi M. Dembik.


Avant la publication vendredi des chiffres mensuels sur l'emploi américain, indicateur le plus attendu de la salve hebdomadaire, le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (FED), qui s'est tenue mi-mars, sera publié mercredi.


4-À l'agenda économique, les données sur la balance commerciale de février seront dévoilées des deux côtés de la frontière. Aux États-Unis, on attend également les nouvelles commandes manufacturières de février.


5-Parmi les titres en action,


Patricia A. Baker, de Banque Scotia, fait passer sa recommandation pour le titre de Empire(Tor., EMP.A) de neutre à surperformance et hausse sa cible pour le propriétaire des magasins IGA et Sobeys, de 19$ à 24,50$. Mme Baker note que les investisseurs ont bien répondu au dévoilement de son plan de relance, puisque le titre a progressé de 18% depuis. Reste qu’il faudra de trois à cinq ans pour régler les problèmes d’intégration de Safeway Canada. À court terme, soit dans les deux à trois prochains mois, le titre devrait faire du surplace, poursuit l’analyste. Mais elle croit le redressement du détaillant possible.


Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, devient plus optimiste à l’égard du détaillant généraliste Canadian Tire(Tor., CTC.A). Il fait passer sa recommandation de neutre à surperformance et bonifie sa cible, qui elle passe de 158$ à 178$. En gros, une bonne croissance des ventes peut régler bien des problèmes, dit-il. Or, la récente performance de Canadian Tire à ce chapitre, au quatrième trimestre de 2016, a été selon lui impressionnante. Les prévisions de bénéfice par action pour 2017 pourraient être trop prudentes, croit M. Shreedhar. Il s’attend à une croissance de 11% du bénéfice par action en 2017, soit dans le haut des attentes de l’ensemble des analystes.


Les analystes réagissent à l'annonce de SNC-Lavalin(Tor., SNC) de son intention d'acheter la firme d'ingénierie britannique WS Atkins. À première vue, Frederic Bastien, de Raymond James, se dit positif à l'égard de cette transaction potentielle évaluée à 3,4G$. Le mariage proposé est selon lui logique sur le plan stratégique, puisque les activités de WS Atkins seraient complémentaires à celles de SNC. L'analyste réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 63$.


Le détaillant La Baie(Tor., HBC) dévoile ses résultats du quatrième trimestre après la clôture des marchés boursiers. Les analystes visent un bénéfice de 0,54$ par action, comparativement à 0,79$ un an plus tôt. Les revenus sont attendus à 4,48G$.


Deux des principales banques du pays tiennent leur assemblée annuelle ce matin. La Banque Scotia(Tor., BNS) tient son assemblée à 9h à Toronto et la Banque de Montréal(Tor., BMO) rencontre ses actionnaires à 9h30. À l'instar de ce qui est survenu à l'assemblée de la Banque TD, les pratiques commerciales musclées des banques pourraient être le sujet du jour.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

EasyJet résiste aux vents contraires du secteur aérien en Europe

20/11/2018 | AFP

EasyJet, de Londres, basera sa nouvelle entité à Vienne pour voler sans entrave dans l'UE peu importe l'issue du Brexit.

Le ménage de fin d'année bat son plein

BLOGUE. Les pros remanient leur portefeuille en fin d'année tandis que les stratèges émettent leurs prévisions pour 2019

À la une

Investir: «C’est le temps de garder plus de liquidités»

20/11/2018 | Stéphane Rolland

Conserver des liquidités n’est plus une garantie d’appauvrissement à Wall Street, croit David Kostin, de Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce si difficile de donner?

20/11/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Quelques heures de bénévolat peuvent tout changer pour une personne, pour une cause.

CELI: le plafond passe à 6000$ en 2019

20/11/2018 | Guillaume Poulin-Goyer

L’ARC vient de rendre publics les paramètres d’indexation du régime fiscal qui confirment la hausse du plafond du CELI.