Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Avril 2016

Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Avril 2016

Par Les Affaires

[Photo : Shutterstock]

Le bilan en chiffres de la Cop21


Voici quelques résultats de la Conférence sur le climat, appelée aussi Cop21, qui a réuni près de 67000 participants de 195 pays, du 20 novembre au 12 décembre dernier au Bourget, en France :


› 9 200 tonnes d’équivalent CO : bilan carbone sur le site du Bourget, soit deux fois moins que le volume prévu par les organisateurs.


› 33 800 tonnes  d’équivalent CO : bilan carbone des vols internationaux vers Paris-Le Bourget.


› 100 000 euros : compensation que versera le gouvernement français pour ces émissions à des projets dans les pays en développement .


› 94% des 16 000 tonnes de matériel utilisé sur le site ont été réutilisées.


Source : Secrétariat général de la Cop21



Commerce international



Exportation : une formation en ligne pour la Côte-Nord


Même si plusieurs entreprises en région exportent, elles manquent souvent de services-conseils en matière de commerce international . Le spécialiste Karl Miville de Chêne, associé chez Contacts Monde, a peut-être trouvé la solution avec la formation en ligne qu’il offre à une quinzaine de représentants d’organisations et de PME de la Côte-Nord. L’automne dernier, il s’est entendu avec l’organisme Commerce international Côte-Nord, qui lui a versé 3 500 $ pour dispenser une formation de 36 heures sur différents aspects du commerce international. Chaque participant doit payer 250$ à l’organisme. « Une fois par semaine, le jeudi, de 13 h à 16 h, les entrepreneurs sont en ligne avec moi et d’autres conférenciers invités », explique Karl Miville de Chêne . Cet expert, qui compte 25 ans d’expérience, croit que cette formule pourrait être facilement offerte dans d’autres régions éloignées, telles que la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Selon lui, cette formation en ligne est beaucoup plus flexible et moins coûteuse que les formations traditionnelles, où les formateurs en commerce international doivent se déplacer en région. — FRANÇOIS NORMAND



[Photo : Bloomberg] 


Environnement


 27 : Montant, en millions de dollars, qu’investira le gouvernement fédéral d’ici 2021 pour aider les producteurs agricoles à trouver des moyens d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre liées à leurs activités.


Source: Agriculture et agroalimentaire Canada



Citation


«Comprendre la culture et ne jamais faire de critiques est essentiel pour bien travailler ensemble et obtenir de bons résultats.» — Margareth HENRIQUEZ


C’est l’un des conseils dispensés par la pdg des champagnes Krug (LVMH), invitée vedette d’une conférence sur la gouvernance au féminin présentée le 7 avril à Montréal. Cette ingénieure d’origine vénézuélienne a notamment réussi à remettre en selle la division de Seagram au Venezuela, celle de Nabisco au Mexique, puis la vénérable maison Krug, à Reims, en France. Son secret: comprendre et respecter les particularités culturelles des équipes qu’elle dirige.



Métro, boulot... bébé


Depuis la fin de mars, les parents montréalais qui ont besoin de travailler en toute tranquillité peuvent compter sur le nouveau service Boom coworking avec enfants. Cet espace de travail collaboratif, déjà implanté dans des villes comme Paris, Londres et San Francisco, offre aux parents un lieu pour vaquer à leurs occupations professionnelles tout en bénéficiant d'un service d'animation pour les enfants (qui doivent être âgés d'au moins un an). «Ce n'est pas une garderie, avertit l'instigatrice du service à Montréal, Gabriela de Andrade, une Brésilienne d'origine. Le parent ne peut pas nous laisser son ou ses enfants et partir pour aller à des rendez-vous.» Situé avenue De Gaspé, sur le Plateau-Mont-Royal, le local compte cinq postes de travail et est accessible du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h. Les travailleurs peuvent réserver leur espace en ligne par bloc de quatre heures pour une quarantaine de dollars. Il n'y a aucun abonnement mensuel. «Ce serait trop contraignant pour les travailleurs, affirme Mme de Andrade. En revanche, le parent peut acheter des forfaits de six blocs et plus.» —CLAUDINE HÉBERT


Danièle Henkel détrône Guy Laliberté


Au moment où la crédibilité de plusieurs organisations, publiques comme privées, est mise à mal, certaines personnalités incarnent la confiance aux yeux des Québécois. Selon le sondage annuel réalisé par l'Institut de la confiance dans les organisations, dans le milieu des affaires, la «dragonne» Danièle Henkel est une valeur sûre. Elle détrône en 2015 Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, qui occupait la première place en 2014. Geoff Molson, le propriétaire des Canadiens de Montréal, arrive en troisième position, tandis que Joey Saputo (Impact de Montréal) et Alexandre Taillefer, qui incarnent la relève et l'audace en affaires, font leur entrée au classement. Voici les personnalités qui se distinguent dans les autres secteurs : Justin Trudeau (politique), France Charbonneau (secteur public), Céline Dion (arts), le Dr Gilles Julien (oeuvres caritatives) et Pierre Bruneau (information). Pour la deuxième année, le Sommet international de la confiance, qui se tiendra à Montréal l'automne prochain, soulignera l'importance d'éveiller les organisations à cet enjeu incontournable.


1. Danièle Henkel



2. Guy Laliberté



[Photo : Nasa]


3. Geoff Molson



Sur le même sujet

La divulgation financière au secours de la planète

Édition du 28 Janvier 2017 | Robert Dutton

CHRONIQUE. Au moment où le nouveau président Trump continue de prétendre que l'enjeu climatique n'est qu'une ...

Cop22 : après la réflexion, l'heure est à l'action

Édition du 05 Novembre 2016 | Étienne Plamondon Émond

TECHNOLOGIES PROPRES. La 22e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements ...

À la une

La véritable égalité passe par l'homme blanc

13:42 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. La naissance de ma première fille m’a ouvert les yeux sur une triste réalité.

MTY-Imvescor: les points forts de la téléconférence

Le prix de 4,10$ pour Imvescor est un compromis entre un prix juste et celui que MTY était prête à payer.

Le cadeau empoisonné du patron

BLOGUE. Des avantages offerts par l’employeur sont parfois accompagnés d’une note fiscale salée. Faut-il les refuser?