Favoriser le respect de tous les côtés


Édition du 19 Mai 2018

Dans l'édition du 9 septembre 2017, j'ai utilisé le cas Tim Hortons et le litige qui l'opposait à au moins la moitié de ses franchisés canadiens pour illustrer à quel point la relation franchiseur-franchisé doit reposer d'abord sur le respect, la communication ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Des franchisés de Tim Hortons attaquent la maison mère

Une association qui affirme représenter au moins la moitié des franchisés américains poursuit Restaurant Brands.

Restaurant Brands dévoile un plan pour améliorer Tim Hortons

Le programme «Gagnons ensemble» aidera à améliorer la rentabilité de la chaîne.

À la une

Projet Royalmount: parlons de l'utilisation des terrains vacants

BLOGUE. Les terrains vacants occuperaient 260 M de pieds carrés sur l'île de Montréal. Des espaces moches à valoriser.

La rente à vie ou le magot?

BLOGUE INVITÉ. C'est le choix qu'ont beaucoup de personnes à la terminaison de un emploi. Comment choisir?

À surveiller: Netflix, Cobalt 27 et Prometic

Que faire avec les titres de Netflix, Cobalt 27 et Prometic? Voici quelques recommandations d'analystes.