Revirement fiscal: les gains en capital et les dividendes seraient épargnés

Publié le 10/10/2012 à 09:00, mis à jour le 10/10/2012 à 09:33

Revirement fiscal: les gains en capital et les dividendes seraient épargnés

Publié le 10/10/2012 à 09:00, mis à jour le 10/10/2012 à 09:33

Par lesaffaires.com

Photo: LesAffaires.com

Québec prévoirait une importante révision des changements fiscaux annoncés à la mi-septembre. Le gouvernement Marois renoncerait à l’abolition de la taxe santé et à l’imposition des gains en capitaux et revenus de dividende, rapporte La Presse.


Le gouvernement minoritaire garde le cap sur sa décision d’augmenter l’impôt des contribuables gagnants plus de 130 000$. Les taux proposés ne dépasseront jamais le seuil des 50%, une fois combiné avec l’impôt fédéral.


L’augmentation de la taxation des gains en capitaux et des revenus de dividende est mise au rencart.


Pour la taxe santé, plutôt que de l’abolir, le gouvernement la rendrait nettement plus progressive. On donne l’exemple de l’Ontario où le montant de la taxe varie entre 0$ et 900$, selon le revenu.


Le gouvernement a également prévu des réductions budgétaires de près de 500 millions chez Hydro-Québec, mais on attendrait avant de l’annoncer.

Sur le même sujet

Banque TD: bénéfice conforme aux prévisions, dividende relevé de 9%

26/02/2015 | lesaffaires.com

La banque profite de la vigueur de ses activités de détail aux États-Unis et d'une performance enviable au Canada.

La réduction d'un dividende, un signal d'achat

Édition du 14 Février 2015 | François Pouliot

La réduction d'un dividende constitue souvent un important signal d'achat. C'est l'étonnante conclusion à laquelle ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

REER : 4 étapes pour les retardataires

Mis à jour le 28/02/2015 | Dominique Lamy

Impossible de procrastiner davantage : vous n’êtes qu’à quelques heures de la date butoir.

Warren Buffett: sa performance, son successeur, ses placements

28/02/2015

Voici quelques-uns des passages clés de la très populaire lettre annuelle de l'Oracle d'Omaha.

CSeries: Boeing et Airbus ont peur, selon Bombardier

27/02/2015 | Martin Jolicoeur

Qu’elle y croit ou non, la direction de Bombardier a affiché une confiance à la limite de l'insolence.