PCGR: 3 conseils pour réussir la transition

Publié le 27/05/2010 à 17:30

PCGR: 3 conseils pour réussir la transition

Publié le 27/05/2010 à 17:30

La transition vers les nouvelles normes comptables, qui entreront en vigueur en janvier 2011 pour les sociétés à capital fermé (PCGR) et pour les entreprises cotées en Bourse (IFRS), entraîne de nombreux changements dans les manières de faire des sociétés. Des trucs pour s’adapter sans problème.


Se donner le temps


Les normes ont beau être simplifiées, s’y conformer nécessite une bonne dose de travail. Le danger est de s’y mettre à la dernière minute. C’est là qu’on peut faire des erreurs. « L’entreprise n’aura pas eu le temps d’analyser l’impact, de faire les bons choix et de communiquer » signale Lorraine Potvin, vice-présidente, finances et administration, d’Allianz Madvac.


Il est essentiel d’établir un plan avec un échéancier afin de s’assurer de l’évolution du dossier.


Un autre point important consiste à étudier chaque norme et à analyser ses conséquences pour l’entreprise.


Se préparer dès maintenant


Dans un monde idéal, le passage aux nouvelles normes devrait avoir lieu à une période différente de la fin de l’année comptable. « C’est le bon moment pour commencer à en parler, réfléchir aux options et faire le bilan d’ouverture », dit Sophie Bureau, associée en recherche en comptabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT).


Ne pas anticiper le changement de normes place l’entreprise dans une situation dangereuse, car elle risque de ne pas être capable de communiquer son information financière correctement et à temps, souligne pour sa part Micheline Renault, professeur agrégée à ESG UQAM.


Se tenir à jour


Comme les principes comptables sont évolutifs, se tenir à jour constitue un vrai défi. Auparavant, des changements étaient apportés au manuel de l’Institut canadien des comptables plusieurs fois par an. Désormais, le Conseil des normes comptables actualisera les normes chaque année ou tous les deux ans. Les entreprises devront donc se tenir informées, souligne Louise Martel, professeure titulaire à H

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le top 25 des cabinets comptables au Québec en 2018

Édition du 05 Mai 2018 | Les Affaires

Quelles sont les firmes en croissance ? Quels sont les petits nouveaux qui font leur entrée au classement en ...

Appuyer ses clients partout dans le monde

Édition du 05 Mai 2018 | Jean-François Venne

Les entreprises québécoises s’internationalisent de plus en plus et les cabinets comptables doivent ...

OPINION La tarification est en pleine mutation dans les firmes comptables
Édition du 05 Mai 2018 | Jean-François Venne
L’industrie plus que florissante des grands cabinets comptables
Édition du 05 Mai 2018 | Jean-François Venne
Les nouvelles technologies, fossoyeuses des comptables?
Édition du 09 Décembre 2017 | Simon Lord

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: