Le protectionnisme est-il toujours une catastrophe?

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Mars 2017

Le protectionnisme est-il toujours une catastrophe?

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Mars 2017

Par François Normand

Les travaux de Paul Bairoch (1930-1999), l'un des plus grands historiens de l'économie de l'après-guerre, permettent de relativiser les craintes des décideurs politiques et économiques à propos du protectionnisme.


Paul Bairoch a découvert une chose fondamentale en analysant les statistiques et les comptes nationaux des pays industrialisés sur une période de deux siècles: le PIB et les exportations peuvent progresser plus vite en situation de protectionnisme qu'en situation de libre-échange.


Or, cette découverte va à l'encontre des idées reçues.


Paul Bairoch en traite en long et en large dans Mythes et paradoxes de l'histoire économique (La Découverte, 2005), un classique de l'histoire économique.


Par exemple, dans la deuxième partie du 19e siècle, soit de 1858-1860 à 1877-1879, l'Europe continentale a connu une phase de libre-échange, incluant le Royaume-Uni, le premier pays à avoir expérimenté cette politique économique.


Durant cette période, la croissance moyenne agrégée du PIB de l'Europe continentale a augmenté de 1,7 % par année, selon les statistiques compilées par M. Bairoch.


Cependant, dans les années 1870, cet élan en faveur du libre-échange a commencé à s'atténuer avec le début de la grande dépression européenne (1873-1893). Les pays ont alors adopté des mesures commerciales restrictives. Le protectionnisme est redevenu la politique dominante dans les années 1890, et ce, jusqu'à la Première Guerre mondiale (1914-1918).


Or, durant cette période protectionniste, le vieux continent a enregistré une croissance économique moyenne de 2,4 % par année, soit un rythme bien supérieur à celui de la phase libre-échangiste.


«Le point important est non seulement le fait que la crise ait démarré au plus fort du libéralisme, mais aussi qu'elle se soit terminée vers 1892-1894, juste au moment où le retour au protectionnisme devenait effectif en Europe continentale», souligne Paul Bairoch.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Marier croissance et pénurie de main-d'oeuvre

Édition du 10 Novembre 2018 | Jean-François Venne

Fondé en 1976 à Thetford Mines, mais installé à Disraeli depuis 1982, Nutech se spécialise dans l'usinage de ...

Et si Trump devenait plus fort le 6 novembre?

27/10/2018 | François Normand

ANALYSE. Les sondeurs prévoient une victoire démocrate aux élections de mi-mandat. Un autre scénario est possible.

À la une

10 choses à savoir jeudi

Il y a 37 minutes | Alain McKenna

Le bouton d'alarme caché de Trudeau, Facebook vous aidera à trouver une job, un nouvel Oreo a saveur de «déforestation».

Legault à Boston: développement hydroélectrique à l'agenda

Il y a 0 minutes | La Presse Canadienne

M. Legault n'a jamais caché ses ambitions visant à accroître les exportations d'électricité du Québec.