Les emballages intelligents bientôt sur une tablette près de chez vous ?

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Juillet 2018

Les emballages intelligents bientôt sur une tablette près de chez vous ?

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Juillet 2018

Par Claudine Hébert

L’emballage intelligent suscite beaucoup d’intérêt : il sera par exemple possible de recevoir un texto de votre medicament pour vous rappeler le moment de le prendre. [Photo : 123RF]

Le jour où le contenant de votre médicament vous enverra un texto pour vous rappeler qu'il est l'heure de prendre votre pilule ou de procéder à votre piqûre d'insuline n'est pas si lointain. En fait, cette technologie, mise au point par Jones Packaging, une entreprise ontarienne, est déjà à l'essai en Europe. « Ce concept est l'une des multiples possibilités que permet l'emballage intelligent, une des nouvelles voies qui suscitent beaucoup d'intérêt dans le monde de l'emballage », indique James Lee, directeur, Technologies et innovations chez Jones Packaging, à London, Ontario. M. Lee siège aussi à titre de coprésident d'IntelliPack, un accélérateur canadien consacré à l'innovation en emballages intelligents.


Selon l'Organisation mondiale de la santé, dit-il, une personne sur deux ne respecte pas la prescription du médicament qu'elle doit prendre. « Nous sommes convaincus que ce nouveau type d'emballage permettra d'améliorer cette statistique et de réduire les coûts en santé », soutient M. Lee. Outre le secteur pharmaceutique, celui des cosmétiques et de l'alimentation suivent de très près les progrès de ces nouvelles technologies, ajoute-t-il.


Évalué à 5,7 milliards de dollars selon la firme Smithers Pira, le segment de l'emballage intelligent représente pour le moment une toute petite goutte d'eau à l'échelle de l'industrie mondiale de l'emballage. Ce n'est même pas 1 % du marché. « Mais l'expansion à vitesse grand V s'en vient pour ce type d'emballage », soutient André Dion, directeur de l'Institut des communications graphiques et de l'imprimabilité (ICI), un centre de transfert technologique affilié au collège Ahuntsic, à Montréal.


Dossier issu de l'édition Heureux et efficace. Pour vous abonner, c'est ici.


Ironiquement, l'ICI était au bord la faillite en 2013. Le secteur de l'imprimerie québécois, qui valait plus de 3,4 G$ de revenus en 2003, selon une étude économique de Desjardins, a fondu de près de 45 % les années suivantes. Ce qui a considérablement affecté la survie de l'organisme. « Grâce à l'avènement de l'emballage intelligent et des recherches qui s'y rattachent depuis trois ans, les revenus de l'ICI n'ont jamais été aussi élevés depuis sa création il y a 25 ans », signale M. Dion. L'organisme qui compte 22 employés a généré 2,8 millions de dollars de revenus en 2017.


Des étiquettes intelligentes


Les recherches de l'ICI en emballage intelligent sont principalement canalisées autour des étiquettes, qui comprennent trois composantes : les capteurs, le système de communication et les batteries. « De cette façon, la technologie ne monopolise pas l'ensemble des lignes de production. En limitant ainsi les coûts d'impression, cela facilitera, dit-il, l'accès à ce type d'étiquetage pour un plus grand nombre d'entreprises. Particulièrement les PME. » L'objectif, indique M. Dion, est de produire des étiquettes intelligentes qui coûteront moins de 0,10 $ l'unité plutôt que 1 $ pour le moment.


L'organisme travaille justement à l'élaboration d'une batterie flexible plus abordable. Ce projet s'effectue en collaboration avec cinq autres entreprises, soit Cascades, TC Transcontinental, Solisco, Étiquettes Profecta et l'équipe du logiciel Polkadots. « Nous souhaitons fabriquer une batterie imprimée qui pourra être produite en grande quantité sur une presse rotative multiprocédés. Il s'agira d'une batterie plus écoresponsable, dont les matériaux seront entièrement recyclables ou réutilisables », explique M. Dion. Cette batterie imprimée pourra être utilisée pour des applications multiples, notamment pour du stockage d'informations. Elle pourra également alimenter un dispositif de détection de température, une technologie qui sera utile au secteur de l'alimentation. L'étiquette intelligente servira également pour la traçabilité des produits, l'indication des ingrédients et les dates de péremption. « Ce qui laissera aux fabricants davantage d'espace sur les emballages pour imprimer leurs messages marketing », ajoute-t-il.


L'ICI collabore également avec le réseau Green, qui regroupe 13 universités canadiennes et une vingtaine d'entreprises pour développer des technologies plus vertes dans le développement de l'étiquette intelligente.


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «L'INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE EN 2018»


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

10 choses à savoir mercredi

Il y a 38 minutes | Alain McKenna

La mari, payante pour Shopify. Avez-vous subi une fraude par soutien technique? Des Rolls-Royce autonomes... sur l'eau!

Ça y est: le cannabis récréatif est désormais légal au Canada

Le Canada devient le seul pays du G7 où la substance est légale partout sur son territoire.

La SQDC dévoile une première boutique

16/10/2018 | AFP

« Ce sont vraiment des prix qui sont là pour faire compétition au marché noir, » a rappelé Jean-François Bergeron.