La Caisse mise sur les mines québécoises

Publié le 21/11/2012 à 13:05, mis à jour le 29/03/2013 à 16:55

La Caisse mise sur les mines québécoises

Publié le 21/11/2012 à 13:05, mis à jour le 29/03/2013 à 16:55

Par Suzanne Dansereau

Au moment où bien des investisseurs sont frileux, la Caisse de depôt et de placement du Québec prend le pari d’investir davantage dans l’industrie minière québécoise.


Conférencier au dîner du congrès annuel de l’Association de l’exploration minière du Québec, qui se tenait dans la Vieille Capitale mardi soir, à peine quelques heures suivant le budget Marceau, le président de la caisse, Michael Sabia a annoncé une nouvelle «stratégie intégrée» pour le secteur minier.


En plus de soutenir l’exploration et d’acquérir des titres miniers, la Caisse va maintenant investir dans des entreprises minières québécoises à l’étape du développement d’une mine.


«La Caisse veut devenir un guichet unique pour les minières, à toutes les étapes, de l’exploration à la production», a declaré Michael Sabia. Il a suscité une ovation dans la salle quand il a précisé que les investissements de la Caisse seraient augmentés «de façon importante».


À l’heure actuelle, la Caisse finance l’exploration minière via sa filiale Sodemex, dont le mandat s’arrête aux sociétés dotées d’une capitalisation boursière de moins de 500 M$.


Dans le cadre de la nouvelle stratégie, le mandat de Sodemex serait élargi pour inclure les mines en développement. Les modalités seront connues début janvier, a indiqué M. Sabia.


Les critères clés d'investissement


DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le parcours du combattant pour financer le rachat des Reproductions BLB

Édition du 25 Avril 2015 | Anne Gaignaire

RELÈVE ENTREPRENEURIALE. Si la ténacité est la qualité représentative des entrepreneurs, alors Hugo Leclair, 42 ans ...

La Caisse de dépôt cible la crème des artistes québécois

Édition du 18 Avril 2015 | Dominique Froment

La collection de la Caisse de dépôt et placement du Québec ne compte que 179 oeuvres, mais comme dirait un ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Michael Sabia, un agent de changement

Édition du 11 Avril 2015 | Les Affaires

La nomination de Michael Sabia à la tête de la Caisse de dépôt en mars 2009 avait déclenché une levée de boucliers.

Quelques minutes pour sauver des centaines de dollars

29/04/2015 | Anne B-Godbout

Négocier vos assurances pourrait vous faire sauver beaucoup d'argent.

Trois manières de reconnaître le travail de vos employés

01/05/2015 | Florent Francoeur

Pourquoi la reconnaissance? Parce que c’est l’un des éléments sur lequel les gestionnaires ont énormément de pouvoir.