Affirmer son identité de «femme d'affaires»

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Décembre 2014

Affirmer son identité de «femme d'affaires»

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Décembre 2014

On ne naît pas entrepreneur ni ne se déclare un jour entrepreneur. Ce sont les activités concrètes menées au quotidien qui nous font devenir entrepreneur. D'après nos pratiques d'accompagnement, la création d'une entreprise renvoie à un processus d'élaboration d'une identité entrepreneuriale.


Cliquez ici pour consulter le dossier Entreprendre au féminin


Comme Eleanor Hamilton, professeure en entrepreneuriat à l'Institut d'entrepreneuriat et de développement des affaires de l'École de gestion de l'Université de Lancaster, en Angleterre, l'a récemment montré, il est fondamental de se pencher sur les enjeux d'identité que pose la création d'entreprises aux entrepreneures. Ces dernières ont à composer dans leur parcours avec un ensemble de stéréotypes férocement enracinés qui définissent implicitement ce qu'est un entrepreneur.


L'entrepreneur est ainsi toujours défini à partir du mythe héroïque et hégémonique de l'homme d'une trentaine d'années, anciennement cadre et si possible innovateur. Dès lors, les femmes qui créent des entreprises font leurs expériences au regard de cette norme implicite. N'oublions pas qu'elles ont elles-mêmes été façonnées pour approcher leur réalité à partir de valeurs et comportements sexués.


Par exemple, il n'est pas rare d'entendre des entrepreneures qui ont dû faire face, dans leurs relations d'affaires ou leurs expériences d'accompagnement, à une association du type : «innovation technologique = homme» ; «activité de bien-être = femme». Les femmes qui créent des entreprises de couture, par exemple, confirmeront les stéréotypes, mais auront des difficultés à se reconnaître légitimes en tant qu'entrepreneures. Pour ce qui est des femmes qui créent dans les nanotechnologies, c'est cette fois l'environnement qui peinera à leur accorder une légitimité. Ainsi, les stéréotypes participent à la construction de l'identité. Une recherche a ainsi montré en Allemagne comment les femmes issues des minorités sont susceptibles d'avoir des difficultés à être reconnues légitimes en tant qu'entrepreneures dans la mesure où elles se heurtent quotidiennement à ce qu'est l'image optimiste du bon entrepreneur.


Cliquez ici pour consulter le dossier Entreprendre au féminin



image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une: construit-on trop de tours à bureaux au centre-ville de Montréal?

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les 300 plus importantes PME du Québec.

Le goût d'entreprendre a triplé depuis 10 ans

06/11/2018 | François Normand

L'entrepreneuriat a fait des progrès depuis 2009. Il y a toutefois des enjeux par rapport aux hommes et aux immigrants.

À la une

Investir: «C’est le temps de garder plus de liquidités»

Conserver des liquidités n’est plus une garantie d’appauvrissement à Wall Street, croit David Kostin, de Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce si difficile de donner?

BLOGUE INVITÉ. Quelques heures de bénévolat peuvent tout changer pour une personne, pour une cause.

CELI: le plafond passe à 6000$ en 2019

11:48 | Guillaume Poulin-Goyer

L’ARC vient de rendre publics les paramètres d’indexation du régime fiscal qui confirment la hausse du plafond du CELI.