Fonds inusités: la chasse aux talents et la guerre à l'homophobie

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Octobre 2016

Fonds inusités: la chasse aux talents et la guerre à l'homophobie

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Octobre 2016

Par Stéphane Rolland

Un fonds qui fuit la Bourse lorsque les politiciens travaillent, un autre qui n'investit que dans les industries du «vice», un troisième qui mise sur les femmes. Certains gestionnaires de portefeuille sortent vraiment des sentiers battus. Voici quelques fonds originaux. À chacun de juger de la pertinence de leur stratégie.


LA CHASSE AUX TALENTS ET LA GUERRE À L'HOMOPHOBIE


Gagner la guerre des talents est un élément essentiel à la réussite d'une entreprise. L'homophobie est un ennemi de taille dans cette lutte, d'après la firme Denver Investments. Elle a créé un indice qui suit les entreprises luttant contre la discrimination à l'égard des homosexuels et des personnes transgenres. Le Fonds négocié en Bourse (FNB) Workplace Equality (NY, EQLT) suit cet indice.


Les estimations varient, mais les homosexuels formeraient de 3,5 % à 7 % de la population, selon différents recensements. Les transgenres, pour leur part, totaliseraient de 0,3 % à 1 % de la population. Cette communauté a un pouvoir d'achat annuel de 800 G$ US aux États-Unis. Les sociétés ne peuvent pas se passer de cette clientèle et de ces professionnels, selon Denver Investments.


 Pour faire partie de l'indice, une société doit avoir des règlements internes explicites contre la discrimination et veiller à ce que son assurance collective offre les mêmes avantages aux conjoints de même sexe qu'aux couples hétérosexuels. Sa politique d'assurance maladie doit aussi prendre en compte les besoins des personnes transgenres. Les sociétés de l'indice doivent avoir une capitalisation boursière minimale de 250 M$ US et avoir en moyenne un volume d'échange quotidien d'au moins 2 M$ US.


L'indice comporte 239 sociétés américaines cotées en Bourse. Équipondéré, il est composé à 77 % de grandes sociétés, à 16 % de moyennes capitalisations et à 7 % de petites capitalisations. Inscrit en Bourse en 2014, ce FNB est relativement récent. Il a gagné 18,94 % depuis sa création, par rapport à 23,95 % pour le S&P 500.


Cliquez ici pour consulter les autres fonds inusités


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Vidéo: comment prévoir l'arrivée d'une récession aux États-Unis

GESTIONNAIRES EN ACTION. Luc Girard présente 4 éléments qui pourraient contribuer à provoquer une récession aux É-U.

Air Canada bat les attentes, mais prévoit des coûts plus élevés

Air Canada tire plus de revenus de ses passagers en même temps que ses coûts augmentent.

Le bénéfice net d'Air Canada a plongé à 167 millions $ en 2018

Air Canada a transporté «un nombre sans précédent» de clients en 2018.