Bourse: Wall Street rassurée sur la Syrie

Publié le 12/04/2018 à 09:05, mis à jour le 12/04/2018 à 16:26

Bourse: Wall Street rassurée sur la Syrie

Publié le 12/04/2018 à 09:05, mis à jour le 12/04/2018 à 16:26

Wall Street a fortement avancé jeudi profitant d'un apaisement apparent des menaces de bombardement américain en Syrie, alliée de Moscou, et de la volonté présumée du président américain de réintégrer un accord de libe-échange en Asie.


À la côture


TSX: +0,07% à 15269 points
S&P 500: +0,83% à 2663 points
Dow Jones: +1,21% à 24483 points
Nasdaq: +1,01% à 7140 points
Baril de pétrole: +0,45% à 67,12 $US
Once d'or: -1,6% à 1338 $US
Dollar canadien: -0,07% à 0,7943 $US


Contexte


«Le risque géopolitique fait son grand retour sur les marchés financiers. Après les inquiétudes sur une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine la semaine dernière, c'est l'affrontement diplomatique entre les Etats-Unis et la Russie qui a remplacé le regain de tension entre Washington et Moscou sur la Syrie», a commenté dans une note Franklin Pichard, directeur général délégué de Kiplink Finance.


La tension entre Washington et Moscou est montée d'un cran mercredi après l'avertissement lancé par Donald Trump d'un tir imminent de missiles en représailles à l'attaque chimique présumée près de Damas.


Dans son dernier tweet en date, le président américain a assuré qu'une attaque contre la Syrie pourrait intervenir «très bientôt ou pas».


Les investisseurs devaient également analyser le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).


«Les banquiers centraux américains sont unanimes pour désirer accélérer la normalisation de la politique monétaire et, pour la première fois depuis la crise, l'idée d'un durcissement de la politique monétaire est évoquée pour éviter une surchauffe de l'économie», ont souligné les analystes d'Aurel BGC.


La banque centrale américaine s'est en outre inquiétée dans ses minutes des risques qu'une guerre commerciale pourrait représenter pour l'économie américaine, dans un compte-rendu publié mercredi.


De son côté, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a affirmé jeudi que l'escalade des politiques commerciales restrictives risquent de compromettre la forte croissance du commerce mondial, attendue à 4,4% cette année et 4,0% en 2019.


Titres en action


Malgré la volatilité du marché, les résultats sont supérieurs aux attentes pour le géant de la finance BlackRock(BLK, 525,31$US), qui a dévoilé les résultats de son premier trimestre ce matin. Son bénéfice a notamment grimpé de 28% sur un an, passant à 6,70$US par action (consensus: 6,39$). Les revenus ont été de 3,583 milliards $US (consensus: 3,4G$US). La société américaine gère quelque 6316 mlliards $US en actifs, à l'heure actuelle.


Le virage vers l'infonuagique continue de sourire à Microsoft(MSFT, 91,86$US), et s'avère un secteur générant de plus en plus de valeur, constate Keith Bachman, de BMO Marché des capitaux. «Même en haussant nos prévisions pour 2019, il y a encore davantage de potentiel de croissance», écrit l'analyste, qui attribue la cote «Surperformance» à la société de Redmond, avec un cours-cible à 106$US.


Tout baigne pour le Groupe TMX(X, 75$), qui est porté par sa division TSX Ventures et par le marché des produits dérivés. Résultat: Jaeme Gloyn de la Banque Nationale révise sa cible, de 84$ à 86$, et son bénéfice par action passe de 1,27$ à 1,33$, malgré l'incertitude provoquée par la volonté de Nasdaq de s'installer au Canada.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

«BlackRock profite de sa présence mondiale et des investissements en technologie» - Dominique Vincent, gestionnaire de portefeuille chez 3Macs

Édition du 30 Juin 2018 | Stéphane Rolland

Stéphane Rolland - Où trouvez-vous des occasions ?Dominique Vincent - Le coeur de mon portefeuille est composé ...

BlackRock dépasse les attentes mais sa croissance freinée par la volatilité

12/04/2018 | AFP

Le titre a gagné 1,49% dans les échanges pré-séance.

OPINION 10 choses à savoir jeudi
18/01/2018 | Alain McKenna
10 choses à savoir mardi
01/11/2016 | Yannick Clérouin, Alain McKenna et Julien Abadie
50 000 milliards attendent d'être investis
Édition du 29 Octobre 2016 | Dominique Beauchamp

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: