BlackRock dépasse les attentes mais sa croissance freinée par la volatilité

Publié le 12/04/2018 à 08:58

BlackRock dépasse les attentes mais sa croissance freinée par la volatilité

Publié le 12/04/2018 à 08:58

Par AFP

Le PDG de BlackRock, Larry Fink.

Le gestionnaire d'actifs américain BlackRock est parvenu à surprendre agréablement les marchés au premier trimestre, en dépit de la forte volatilité sur les places financières qui a freiné sa croissance.


Le bénéfice net trimestriel a bondi de 26,8% à 1,09 milliard de dollars en dépit d'une hausse de 9,8% de ses coûts opérationnels, principalement grâce à un faible taux d'imposition comparé au premier trimestre 2017.


Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 6,70 dollars contre 6,39 dollars attendus en moyenne par les analystes.


Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 15,9% à 3,6 milliards de dollars contre 3,4 milliards escomptés, tandis que la société gérait pour 6.317 milliards de dollars d'actifs au 31 mars, en hausse de 16,5%.


A Wall Street, le titre gagnait 1,49% à 557,93 dollars vers 12H10 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.


Côté mauvaises nouvelles, BlackRock a enregistré une chute de 47% à 54,6 milliards de dollars des entrées d'argent confié par les investisseurs souhaitant investir sur le long terme.


Les fonds indiciels (Exchange Traded Funds, ETF), qui suivent les évolutions d'un indice particulier sur le marché, principal moteur de croissance récent de BlackRock, a vu les apports nets plonger de 36,9% à 34,6 milliards de dollars.


D'après le PDG Larry Fink, la volatilité ayant secoué les marchés financiers à travers le globe lors des trois premiers mois de l'année a rendu les investisseurs prudents.


«Les investisseurs ont fait face à un bond de la volatilité sur les marchés durant le trimestre, alimenté par les craintes sur des politiques de libre-échange, une attention particulière sur les taux (d'intérêt) et l'inflation et les mauvaises informations entourant le secteur technologique», a résumé M. Fink, ajoutant que si l'année avait bien débuté, BlackRock a observé un ralentissement de l'activité en février et en mars.


Des investisseurs ont par exemple retiré leur argent des marchés actions et se sont rués sur les obligations, tandis que d'autres ont cédé des participations à des fonds d'investissement.


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

«BlackRock profite de sa présence mondiale et des investissements en technologie» - Dominique Vincent, gestionnaire de portefeuille chez 3Macs

Édition du 30 Juin 2018 | Stéphane Rolland

Stéphane Rolland - Où trouvez-vous des occasions ?Dominique Vincent - Le coeur de mon portefeuille est composé ...

Bourse: Wall Street rassurée sur la Syrie

Mis à jour le 12/04/2018 | LesAffaires.com et AFP

Les indices nord-américains ont profité d'un apaisement apparent des menaces de bombardement américain en Syrie.

OPINION 10 choses à savoir jeudi
18/01/2018 | Alain McKenna
10 choses à savoir mardi
01/11/2016 | Yannick Clérouin, Alain McKenna et Julien Abadie
50 000 milliards attendent d'être investis
Édition du 29 Octobre 2016 | Dominique Beauchamp

À la une

Les «turbulences» aux États-Unis sont une occasion pour le Canada, selon Mitch Garber

13/11/2018 | François Normand

Voici le plan de match du président du conseil d'Investir au Canada pour attirer davantage d'investisseurs étrangers.

Bourse: Wall Street termine sur une note négative

Mis à jour le 13/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La séance était très hésitante entre la faiblesse du secteur de l’énergie, le repli de grands noms.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

13/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»