CSeries: une commande potentielle de 2,2G$US pour Bombardier

Publié le 14/11/2017 à 08:20

CSeries: une commande potentielle de 2,2G$US pour Bombardier

Publié le 14/11/2017 à 08:20

Par La Presse Canadienne

Photo fournie.

Bombardier (Tor., BBD.B) vient d'ajouter un nouveau client à sa famille d'avions CSeries en signant une lettre d'entente avec Egyptair pour 12 appareils avec une option pouvant faire doubler la taille du contrat.


L'annonce a été effectuée mardi dans le cadre du Salon aéronautique de Dubaï. Elle vient confirmer la nouvelle diffusée par LesAffaires.com il y a trois semaines.


Selon les prix catalogues, la valeur de la portion ferme du contrat pour 12 CS300 est évaluée à environ 1,1 milliard $ US, un montant qui pourrait atteindre 2,2 milliards $ US si toutes les options sont exercées.


Il s'agit de la deuxième entente du genre annoncée par Bombardier depuis l'arrivée d'Airbus comme actionnaire majoritaire du programme de la C Series.


«Ayant fait une évaluation détaillée de notre flotte, nous avons réalisé que l'avion CS300 était parfaitement adapté à nos plans d'affaires et à notre stratégie de croissance», a déclaré le président et chef de la direction d'EgyptAir, Safwat Musallam.


Le 2 novembre, la multinationale québécoise avait signé une lettre d'intention avec un client européen non identifié pour une commande ferme de 31 C Series assortie d'options pour 30 appareils supplémentaires _ la première commande d'envergure en environ un an et demi.


Selon les prix courants, la portion ferme du contrat est évaluée à 2,4G$US.


Maintenant, lisez Pourquoi Bombardier est un placement moins risqué qu'avant.


Et: Bombardier: Egyptair passerait une commande de CSeries


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: