La Bourse du Québec Inc. poursuit sur sa lancée des deux dernières années

Publié le 04/02/2015 à 12:04

La Bourse du Québec Inc. poursuit sur sa lancée des deux dernières années

Publié le 04/02/2015 à 12:04

Par Yannick Clérouin

Malgré les soubresauts des marchés depuis le début de l’année, la Bourse québécoise continue sur sa lancée des deux dernières années et affiche une des meilleures performances nord-américaines en 2015.


La Bourse du Québec Inc., mesurée par l’indice Morningstar Banque Nationale Québec, affiche à ce jour un gain de 3,01%. A titre comparable, le S&P/TSX de la Bourse de Toronto affiche un gain de 2,6% cette année.


À New York, les indices S&P 500 et Dow Jones ont perdu respectivement 0,46% et 0,54% à ce jour en 2015.


L’année est jeune, mais la Bourse québécoise continue de se démarquer et poursuit sur sa lancée des deux dernières années. En 2014, la Bourse québécoise avait affiché un gain de 20,74%, tandis que la Bourse de Toronto avait gagné 7,42%, le S&P 500, 11,39% et le Dow Jones, 7,52% (ces rendements sont en devises locales).


Plusieurs titres québécois touchent des sommets historiques mercredi


Le Canadien National (Tor., CNR), qui représente 5% de l’indice Morningstar Québec, continue de faire figure de locomotive. Il touche mercredi un plus haut de 87,08$, grâce à un gain de 1,4%.


L’épicier Metro (Tor., MRU), quatrième titre de l’indice avec un poids de 5,5%, poursuit aussi sur sa lancée de 2014 avec un gain de 1,3% à 104,58$, également un sommet inégalé. Metro a récemment affiché des résultats supérieurs aux prévisions et a bonifié son dividende de 16,7%. Lisez notre texte à ce sujet.


D’autres sociétés bien connues de la province, mais moins pesantes dans l’indice Morningstar, se hissent également à des sommets mercredi, dont Gildan (Tor., GIL), Dollarama (Tor., DOL), Industries Lassonde (Tor., LAS.A) et Stella-Jones (Tor., SJ). Groupe MTY (Tor., MTY), avec un gain de 0,9%, est également près de son haut de 36,93$.


La Bourse du Québec Inc. continue de profiter du fait qu’elle est peu exposée aux titres de ressources naturelles, particulièrement les pétrolières. Une des rares sociétés du secteur, la petite Junex (TSX-V, JNX) a pour sa part gagné 22,7% cette année, tandis qu’elle affirme se rapprocher d’une production industrielle.


En revanche, Bombardier (Tor., BBD.B) figure parmi les principaux titres bien en vue qui affichent les pires rendements. L’avionneur a cédé 30% depuis le début de l’année. La Banque Nationale (Tor., NA), un des principaux poids lourds du secteur financier, a perdu 10%. La chute des prix du pétrole et la diminution des taux d'intérêt risquent d'affecter les banques canadiennes.


Recherche: Rachel Tousignant.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

À la une

Politique commerciale de Trump : et si le pire était à venir?

22/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Trois enjeux pourraient avoir un impact majeur sur les entreprises et les investisseurs canadiens.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?