La Bourse du Québec Inc. poursuit sur sa lancée des deux dernières années

Publié le 04/02/2015 à 12:04

La Bourse du Québec Inc. poursuit sur sa lancée des deux dernières années

Publié le 04/02/2015 à 12:04

Par Yannick Clérouin

Malgré les soubresauts des marchés depuis le début de l’année, la Bourse québécoise continue sur sa lancée des deux dernières années et affiche une des meilleures performances nord-américaines en 2015.


La Bourse du Québec Inc., mesurée par l’indice Morningstar Banque Nationale Québec, affiche à ce jour un gain de 3,01%. A titre comparable, le S&P/TSX de la Bourse de Toronto affiche un gain de 2,6% cette année.


À New York, les indices S&P 500 et Dow Jones ont perdu respectivement 0,46% et 0,54% à ce jour en 2015.


L’année est jeune, mais la Bourse québécoise continue de se démarquer et poursuit sur sa lancée des deux dernières années. En 2014, la Bourse québécoise avait affiché un gain de 20,74%, tandis que la Bourse de Toronto avait gagné 7,42%, le S&P 500, 11,39% et le Dow Jones, 7,52% (ces rendements sont en devises locales).


Plusieurs titres québécois touchent des sommets historiques mercredi


Le Canadien National (Tor., CNR), qui représente 5% de l’indice Morningstar Québec, continue de faire figure de locomotive. Il touche mercredi un plus haut de 87,08$, grâce à un gain de 1,4%.


L’épicier Metro (Tor., MRU), quatrième titre de l’indice avec un poids de 5,5%, poursuit aussi sur sa lancée de 2014 avec un gain de 1,3% à 104,58$, également un sommet inégalé. Metro a récemment affiché des résultats supérieurs aux prévisions et a bonifié son dividende de 16,7%. Lisez notre texte à ce sujet.


D’autres sociétés bien connues de la province, mais moins pesantes dans l’indice Morningstar, se hissent également à des sommets mercredi, dont Gildan (Tor., GIL), Dollarama (Tor., DOL), Industries Lassonde (Tor., LAS.A) et Stella-Jones (Tor., SJ). Groupe MTY (Tor., MTY), avec un gain de 0,9%, est également près de son haut de 36,93$.


La Bourse du Québec Inc. continue de profiter du fait qu’elle est peu exposée aux titres de ressources naturelles, particulièrement les pétrolières. Une des rares sociétés du secteur, la petite Junex (TSX-V, JNX) a pour sa part gagné 22,7% cette année, tandis qu’elle affirme se rapprocher d’une production industrielle.


En revanche, Bombardier (Tor., BBD.B) figure parmi les principaux titres bien en vue qui affichent les pires rendements. L’avionneur a cédé 30% depuis le début de l’année. La Banque Nationale (Tor., NA), un des principaux poids lourds du secteur financier, a perdu 10%. La chute des prix du pétrole et la diminution des taux d'intérêt risquent d'affecter les banques canadiennes.


Recherche: Rachel Tousignant.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Michael Kors veut racheter la maison italienne Versace

12:16 | AFP

Un accord prévoyant une acquisition à environ 2 milliards de dollars pourrait être annoncé dès cette semaine.

Bourse: le départ de Rod Rosenstein déstabilise Wall Street

Mis à jour à 12:37 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les entreprises américaines ressentent les contrecoups des derniers tarifs douaniers.

À la une

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...

Privatisation de la SAQ: des résultats au mieux mitigés

La privatisation de la SAQ aurait des résultats au mieux mitigés, révèle une étude commandée par le gouvernement.

Le secret du succès du Starbucks Germain-des-Prés

BLOGUE INVITÉ. L’entreprise de Seattle encourage les initiatives qui permettent de créer une relation avec les clients.