La GIGA baisse des prix, comment IGA y est-elle parvenue?

Publié le 15/04/2016 à 10:01

La GIGA baisse des prix, comment IGA y est-elle parvenue?

Publié le 15/04/2016 à 10:01

Que nous soyons pour ou contre la guerre des prix que IGA vient de déclencher. Que nous soyons soulagés ou tristes de perdre nos gratuités de la semaine… comme gestionnaire d’entreprise ou comme entrepreneur, l’une des questions qui s’imposent avec cette annonce, c’est : comment IGA propose-t-il de réaliser cette baisse des prix. L’annonce qui nous présente le programme GIGA stipule que plus de 8500 produits sont maintenant réduits dans les multiples super marchés.


Comment IGA réussit-elle à faire cet exploit sans impacter ses marges?


Voici les 3 moyens présentés dans l’une de ses publicités (référence site internet IGA):


• En réinvestissant les sommes allouées à des promotions;


• En simplifiant nos processus d’affaires;


• En négociant avec nos fournisseurs des prix à la baisse.


Comme ingénieur industriel, notre expertise se situe principalement au niveau des 2 derniers moyens, c’est-à-dire la simplification des processus d’affaires et la réduction des coûts.


Voyez comment ces moyens peuvent vous inspirer des réflexions pour votre propre entreprise afin de faire profiter à vos clients le prix le plus bas…tout en conservant vos marges.


Reprenons-les en détail.


En réinvestissant les sommes allouées à des promotions


Il est certain et simple d’imaginer que tous les produits gratuits offerts chaque semaine font économiser à IGA des sommes importantes d’argent. Ces sommes peuvent être facilement converties en réduction de prix.


En simplifiant nos processus d’affaires


Commençons par comprendre ce qu’est un processus. Un processus représente une séquence d’activités logiquement inter reliées transformant un intrant en un extrant. En d’autres mots, toutes les activités qui mènent à un produit ou à un service. Cela inclut les activités d’information et de suivi, tout comme celles de production et de transformation du produit ou du service rendu.


Alors, lorsqu’une entreprise cherche à simplifier ses processus d’affaires, elle commence par les comprendre, les documenter et les analyser. De façon simpliste, il s’agit de chercher à garder les activités à valeur ajoutée. La valeur ajoutée regroupe toutes les activités qui transforment un produit ou procurent un service pour lequel le client est prêt à payer.


Il s’agit également d’éliminer toutes les activités à non-valeur ajoutée (gaspillages). La non-valeur ajoutée, se définit par toute activité qui utilise des ressources sans ajouter de valeur au produit ou au service rendu. (Pour en savoir plus sur les gaspillages, lire le blogue L'argent dans votre entreprise fond comme neige au soleil? »)


En négociant avec nos fournisseurs des prix à la baisse…des baisses transférées directement à nos clients


La négociation avec le fournisseur fait aussi partie d’une stratégie intéressante pour réduire les coûts. Pourquoi avoir pensé à impliquer le fournisseur dans cette stratégie?


C’est simple, lorsqu’un processus est analysé, c’est en fait, la chaîne complète de transformation qui est décortiquée. Ce qui inclut aussi les fournisseurs. Dans l’objectif de réduction des coûts, IGA a impliqué à différents niveaux les fournisseurs pour offrir le meilleur prix à ses clients.


Résultat du recours à ces trois moyens


IGA propose de maintenir son niveau de service tout en apportant une diminution moyenne de 5 à 7% sur les prix de milliers de produits.


Majoritairement, ces moyens sont utilisés pour faire bénéficier l’entreprise en tant que tel.


Il faut reconnaître qu’IGA fut audacieux d’utiliser ces mêmes moyens, pour tenter d’aller chercher une nouvelle clientèle et de fidéliser sa clientèle actuelle dans le but d’augmenter sa part de marché.


 

À propos de ce blogue

Valérie et Sylvia Gilbert sont deux sœurs ingénieures industrielles qui se passionnent pour la performance opérationnelle. Elles sont respectivement PDG et VP de Mindcore, une entreprise dédiée à la promotion de l’excellence dans les organisations. Elles proposent un regard neuf sur l’amélioration continue, la productivité et la qualité.

Valérie et Sylvia Gilbert

Sur le même sujet

Decathlon s'installera au centre-ville de Montréal

12/11/2018 | Martin Jolicoeur

La multinationale sportive s'installera dans les locaux que convoitait Saks Off 5th avant de finir par se désister.

Roots la marque au castor est-elle devenue une aubaine criante?

Roots a perdu les deux tiers de sa valeur, après des ventes décevantes. Des analystes croient encore à sa relance.