L'argent dans votre entreprise fond comme neige au soleil?

Publié le 30/03/2016 à 11:00

L'argent dans votre entreprise fond comme neige au soleil?

Publié le 30/03/2016 à 11:00

Est-ce que l’argent coule à flots dans votre organisation ou vos revenus fondent comme neige au soleil? Pour répondre à cette question, il faut se pencher sur la performance de l’entreprise.


En tant qu’entrepreneur, il faut d’abord déterminer si on crée de la valeur ou si on gaspille du temps et des ressources pour réaliser son produit ou offrir ses services?


Gaspiller – ce n’est pas payant


Tous sont d’accord pour dire que gaspiller, ce n’est pas payant. Par contre, le gaspillage n’est pas toujours bien identifié dans les opérations d’une organisation.


Il est souvent possible de voir les gaspillages dans une entreprise en regardant la quantité de produits finis ou semi-finis qui se retrouvent dans les poubelles. Toutefois, les formes de gaspillage ne sont pas toujours aussi évidentes à voir puisque le temps gaspillé à refaire ou à attendre quelque chose n’apparaît pas nulle part.


Comment reconnaître le gaspillage dans votre entreprise? Dans le monde de la performance, des catégories de gaspillages sont proposées pour faciliter cette identification. Trois catégories de gaspillage parmi les plus reconnues vous sont présentées ci-bas :


Attentes


Les attentes se caractérisent par toute forme de délais dans les opérations d’une entreprise.


Il peut s’agir, par exemple, d’une attente pour obtenir une approbation ou une information, d’une attente de matières ou même de l’attente d’un employé en retard, etc.


Ces types d’attentes créent des ralentissements dans la création de valeurs. Lorsqu’il y a de l’attente, même si les ressources travaillent sur un autre dossier, ce travail non complété ne permet pas à un de vos clients d’obtenir son produit ou service.


Transport


Les transports représentent tout déplacement de personne, de matériel ou d’information. Normalement, lorsque le matériel, l’information ou l’individu est en déplacement, ils ne créent pas de valeur. Des exemples de transports qui n’ajoutent pas de valeurs, il en existe plusieurs. Déplacement d’un produit du point A au point B, déplacement chez un client pour un ajustement ou même le déplacement des ressources vers une réunion, etc.


Toutefois, dans un contexte d'économie mondiale, les déplacements sont plus fréquents. Par conséquent, est-ce qu’il est possible de créer de la valeur en déplacement? Cela dépend. Certains fabricants automobiles l’ont compris et utilisent leurs temps de déplacement par bateaux pour finir l’assemblage de leurs produits.


Dans une autre mesure, certains employés qui prennent le train, l’autobus ou l’avion pour aller au travail ou se rendre à un rendez-vous d’affaires utilisent leurs temps de déplacement pour travailler.


La non-qualité et la spirale des « Re »


La non-qualité dans l’entreprise est aussi une source de gaspillage importante. Nous entendons par non-qualité tous les défauts, erreurs ou reprises. Quand on touche ce type de gaspillage on tombe rapidement dans la spirale de la reprise que nous surnommons la spirale des « Re ». Les « Re » c’est quoi? Ce sont tous les mots qui débutent par « re » tels que : redemander, refaire, recalculer, retourner, recommencer, etc.


En somme, le gaspillage et les efforts mal investis des différents intervenants n’ajoutent pas de valeurs et ne permettent pas l'atteinte de la performance. Par contre, pour pouvoir régler les gaspillages, il faut les identifier. Ne pas identifier les sources de gaspillages adéquatement fait qu’aucune action efficace pour les corriger ne peut être entreprise.


Maintenant, à vous de jouer. Cherchez les sources de gaspillages dans votre entreprise, adressez-les, trouvez des solutions et créez plus de valeurs pour vos clients. Nous verrons d’autres types de gaspillage dans un prochain blogue…


 

À propos de ce blogue

Valérie et Sylvia Gilbert sont deux sœurs ingénieures industrielles qui se passionnent pour la performance opérationnelle. Elles sont respectivement PDG et VP de Mindcore, une entreprise dédiée à la promotion de l’excellence dans les organisations. Elles proposent un regard neuf sur l’amélioration continue, la productivité et la qualité.

Valérie et Sylvia Gilbert

Sur le même sujet

Des entreprises «zombies» nuisent à la productivité du Canada

Deloitte s'inquiète du nombre de société de plus de 10 ans dont les bénéfices ne permettent pas de payer leur dette.

Les stocks d'or noir brut reculent plus que prévu aux États-Unis

29/08/2018 | AFP

Le prix du baril de pétrole, qui évoluait déjà en hausse avant la publication de ces chiffres, maintient le cap.