Les 3 trucs de Steve Jobs pour briller sur scène

Publié le 06/10/2017 à 06:16

Les 3 trucs de Steve Jobs pour briller sur scène

Publié le 06/10/2017 à 06:16

L'ex-PDG d'Apple savait toucher le coeur des gens... Photo: DR

Il vous faut bientôt prendre la parole au travail, pour animer une réunion importante, pour effectuer une présentation vitale à un client, ou encore pour faire une annonce cruciale à l'ensemble du personnel. Et, c'est tout à fait naturel, vous êtes anxieux rien qu'à cette idée. Il se peut même que vous en perdiez le sommeil...


Que faire? Et si vous vous inspiriez du champion absolu de la prise de parole en public, c'est-à-dire de feu Steve Jobs...


Mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement


Jeff Black, le fondateur de la firme Black Sheep spécialisée dans le coaching en leadership, a récemment expliqué ce qui faisait que l'ex-PDG D'Apple était un orateur hors-pair, dans le cadre d'une émission de la chaîne américaine CNBC à la mémoire de Steve Jobs. Son secret, alors? Aux yeux de M. Black, il résidait tout bonnement en trois trucs ultrasimples, que je vais – vous me connaissez –, partager de ce pas avec vous...


1. Laissez tomber votre PowerPoint et racontez plutôt une histoire!


Rien de pire que de lire son texte sur scène, figé derrière un lutrin, selon M. Black. Mieux vaut, de loin, raconter une histoire aux autres. Car c'est là le meilleur moyen d'avoir une réelle influence sur eux.


«À la fin de sa carrière, Steve Jobs était devenu un maître du storytelling. Il était le messager, pour ne pas dire le dieu – et certainement pas le PowerPoint qui appuyait son propos», a-t-il dit.


Certes, avoir du visuel est nécessaire pour une présentation réussie, et Steve Jobs ne s'en privait pas. Mais il ne faut surtout pas s'en servir comme d'un prompteur. «Il se contentait d'une image aussi simple que forte, ou bien d'un seul mot à l'écran. Ça lui suffisait pour se souvenir de ce qu'il voulait dire, pour raconter son histoire sans bafouiller, ni perdre le fil de ses idées; et pour marquer les esprits», a expliqué M. Black.


Et d'ajouter : «À la fin, les gens se souvenaient de l'histoire racontée, jamais du PowerPoint qui leur avait été présenté».


2. Connectez avec les autres sur le plan émotionnel


L'important, c'est de bien connaître les gens à qui on s'adresse. Il faut que ceux-ci saisissent que le message s'adresse à eux, rien qu'à eux, personnellement. Qu'ils comprennent qu'on ne leur sert pas un discours déjà dit et répété à d'autres mille fois. Steve Jobs veillait à cela comme s'il s'agissait de la prunelle de ses yeux.


«Quand il a effectué son grand retour sur scène en dépit de sa maladie, après des mois d'absence, il n'a pas commencé sa présentation par une annonce technologique fracassante. Non, il a remercié la communauté d'Apple et les dirigeants de l'entreprise. Il a dit quelque chose du genre : "Je tiens maintenant debout, je suis de retour chez Apple, et je sens que je vais aimer plus que jamais chacune de mes journées parmi vous. Car je sais que je suis entouré de gens plus talentueux les uns que les autres, d'équipes à même de créer des produits révolutionnaires, susceptibles de façonner le futur. J'ai conscience de cet immense privilège. Et je vous en remercie profondément". Je vous laisse imaginer l'émotion de chacun, à ce moment précis...», a dit M. Black.


Bref, Steve Jobs savait dégager une énergie formidable, il savait expliquer simplement des choses complexes, il savait encore exprimer son amour passionnel pour Apple. Et ça, ça touchait les gens en plein coeur.


3. Répétez votre présentation plutôt deux fois qu'une!


Il est fondamental de ne pas donner l'impression de découvrir le contenu de votre présentation en même temps que vous le partagez avec les autres. Il faut vous l'approprier au préalable afin de donner le sentiment à votre auditoire qu'il vient de vous, quasiment de manière spontanée.


Lorsque Steve Jobs préparait une présentation importante, cela pouvait lui prendre... plusieurs mois! Il travaillait de manière méticuleuse chacun des moindres détails, des mouvements de l'éclairage de la scène à l'adjectif figurant sur une slide. «Tout était calculé, minuté, réfléchi avec soin», a dit l'expert en leadership, en soulignant qu'il n'y avait aucune place à l'improvisation.


Autrement dit, il connaissait son texte par coeur, et l'interprétait comme un comédien jouant une pièce de théâtre. Et cela fonctionnait à merveille, car il avait répété, répété, et encore répété son rôle.


Voilà. Vous connaissez à présent les coulisses des présentations mémorables qu'effectuait Steve Jobs. À vous de vous en inspirer pour briller plus que jamais lors de votre prochaine prise de parole en public.


En passant, l'écrivain français Victor Hugo a dit dans Choses vues : «Pour que l'orateur soit grand et puissant, il faut que l'auditoire fasse la moitié du chemin».


Découvrez mes précédents billets


Mon groupe LinkedIn


Ma page Facebook


Mon compte Twitter


Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement


 

À propos de ce blogue

EN TËTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour à 07:45

Chute des Bourses chinoises, retour sur Metro, cible relevée pour Dollarama, du vent dans les résultats de Couche-Tard.

Xbox One X : l'occasion ratée de Microsoft?

22/11/2017 | Alain McKenna

BLOGUE. En un mot : Cortana à l'ère de la maison connectée.

Blogues similaires

Le marketing responsable? Désolée, c'est raté.

Mis à jour le 22/11/2017 | Diane Bérard

BLOGUE. La consommation responsable stagne au Québec. Il faut blâmer un marketing déficient et le manque d'innovations.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.

La relance de la mine du Lac Bloom confirme la vitalité du Plan Nord

Édition du 25 Novembre 2017 | René Vézina

CHRONIQUE. Au départ, on avait peine à y croire, mais les sceptiques ont été confondus. Le mercredi 15 novembre ...