Avez-vous une intelligence spirituelle élevée?

Publié le 16/01/2012 à 09:20, mis à jour le 16/01/2012 à 09:11

Avez-vous une intelligence spirituelle élevée?

Publié le 16/01/2012 à 09:20, mis à jour le 16/01/2012 à 09:11

La spiritualité peut permettre d'embellir sa vie au travail. Photo : DR.

BLOGUE. Vous avez sûrement déjà entendu parler de la théorie des intelligences multiples, concoctée en 1983 par Howard Gardner dans l’optique de comprendre comment des enfants privés de certaines facultés intellectuelles (autisme, etc.) parvenaient pourtant à exceller mentalement dans certains cas (ex.: retranscrire avec exactitude un concerto pour piano après une seule écoute, etc.). Et ainsi, vous avez eu vent de l’intelligence spatiale, de l’intelligence relationnelle, de l’intelligence musicale, etc. À cela se sont depuis greffés d’autres types d’intelligence que celles répertoriées par Gardner, comme l’intelligence sexuelle (Tony Buzan) et l’intelligence émotionnelle (Daniel Goleman). Et l’intelligence spirituelle, vous connaissez? Pas sûr…


Découvrez mes précédents posts


Plus : suivez-moi sur Facebook et sur Twitter


L’intelligence spirituelle (IS)? Il s’agit d’un concept mis au point par Danah Zohar, une physicienne devenue théoricienne en management qui a enseigné à Oxford, et par son époux, Ian Marshall, un psychiatre. Celui-ci vise grosso modo à permettre à tout un chacun de comprendre ce qui est important pour soi : le sens de sa vie, de ses propres valeurs, etc. «La «spiritualité» est ici considérée comme le sentiment fondamental d’être connecté à soi, aux autres, et même à l’univers entier», indiquent les deux auteurs dans leur ouvrage intitulée SQ - Spiritual Intelligence, The Ultimate Intelligence (Bloomsbury, 2001). La spiritualité n’a donc pas de lien nécessaire avec la religion, elle n’est pas associée à la moindre croyance religieuse. Elle concerne plutôt la faculté de chaque individu de se poser la question «Pourquoi?» et d’y chercher des réponses personnelles, en vue d’être plus serein dans la vie.


Quel intérêt l’IS peut-elle représenter en matière de management et de leadership? Un intérêt énorme, pour ne pas dire gigantesque! C’est ce que j’ai découvert grâce à une étude passionnante intitulée Spiritual intelligence : A model for inspirational leadership, signée par Rekha Attri, professeure de marketing à la Core Business School d’Indore (Inde). Il y est expliqué en quoi avoir une IS élevée permet d’être un meilleur leader…


Ainsi, Mme Attri aborde le concept d’IS par l’angle de ce qu’elle appelle l’«interconnectivité», c’est-à-dire par le fait qu’une IS élevée se traduit généralement par le fait qu’une personne est particulièrement connectée (avec elle-même, avec ses proches, avec ses collègues, etc.). Or, les organisations de travail qui fonctionnent toujours le meixu sont celles dont les réseaux de contacts sont très développés, à l’interne comme à l’externe. Le parallèle est évident : si chacun des membres d’une équipe savent nouer des liens avec autrui, s’ils savent donc faire preuve d’interconnectivité, et ont donc une IS élevée, alors cette équipe est promise à un bel avenir, car elle est prédestinée à être performante.


Bien entendu, l’IS ne se résume pas au tissage de liens. Loin de là. La spiritualité sur le lieu de travail est une ossature de l’organisation souvent insoupçonnée, qui est là sans qu’on s’en rende nécessairement compte, dont l’influence est majeure. Cette ossature est composée de différents éléments fondamentaux, à savoir des véritables valeurs que véhiculent l’organisation : si ces valeurs sont bonnes, l’organisation est appelée à grandir, et inversement. «Par exemple, la spiritualité permet à chacun d’être motivé dans ce qu’il fait, de faire preuve de solidarité, et même de ressentir de la joie au bureau», illustre la professeure.

À propos de ce blogue

EN TËTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Souffrez-vous du terrible effet Zeigarnik?

Mis à jour à 06:06 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il s'agit d'un mal insidieux, qui frappe à peu près chacun de nous à notre insu. Voici comment vous en prémunir.

Le meilleur investissement qui soit: vous-même!

Mis à jour le 25/09/2017 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Une opinion partagée par le champion de MMA Georges St-Pierre comme par le prix Nobel d'économie Gary Becker.

Blogues similaires

Pourquoi le Château Laurier a mesuré son empreinte sociale

22/09/2017 | Diane Bérard

BLOGUE. L'Hôtel Château Laurier Québec est la première entreprise québécoise à mesurer son empreinte sociale.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.

Propulser les régions en misant sur les hubs innovants

Édition du 23 Septembre 2017 | René Vézina

CHRONIQUE. Le vendredi 15 septembre, on inaugurait à Magog le Quartier de l'innovation, un lieu consacré aux ...