Le patron d'Aimia en congé forcé

Publié le 19/01/2017 à 16:59

Le patron d'Aimia en congé forcé

Publié le 19/01/2017 à 16:59

Rupert Duchesne, chef de la direction d'Aimia, se retire pour raison de santé. (Getty))

Rupert Duchesne, chef de la direction de la société montréalaise Aimia, quitte ses fonctions pour une période minimale de quatre mois.


Le conseil d’administration de l’entreprise, gestionnaire d’Aéroplan, le programme de fidelité d’Air Canada, en a fait l’annonce ce jeudi, spécifiant qu’un traitement médical, recommandé par son médecin, forçait le chef de la direction à prendre un tel congé. Aucun autre détail, quant à l’état de santé de M. Duchesne, n’a été divulgué.


Dans l’intervalle, le conseil d’administration a nommé David Johnston, actuel chef de l’exploitation du groupe, au poste de chef de la direction par intérim. M. Johnston compte sept ans d’expérience chez Aimia (Tor., AIM), et a agit, auparavant, à titre de président et chef de la direction d’EMOA, une mutuelle de la santé.


Par ailleurs, pour l’assister, l’ex-président de la montréalaise CAE (Tor., CAE), Robert E. Brown, a pour sa part été nommé président exécutif du conseil d'administration d’Aimia.


L’analyste de BMO Marchés des capitaux, Tim Casey, soutient que cette annonce s’ajoute à l’incertitude qui entoure déjà la société de gestion de programmes de fidélité. Les deux principales incertitudes d'Aimia concernent la pérennité de ses flux de trésorerie et l’approche de l’échéance de l’entente la liant à Air Canada (Tor., AC).


Lisez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur Linkedin / Suivez-moi sur Twitter


Aimia a profité de l’occasion pour reconfirmer ses prévisions pour le quatrième trimestre et l'exercice 2016 complet. Aimia prévoit une facturation brute supérieure à 640 M$ au quatrième trimestre et une facturation brute supérieure à 2,3 G$ pour l'exercice 2016 complet.


Les produits des activités ordinaires devraient s'élever à environ 2,3 G$ pour l'ensemble de l’exercice. La marge du BAIIA ajusté devrait s'établir pour sa part à «environ 10 % pour le trimestre et l'exercice complet», légèrement au-dessus de ses prévisions antérieures «d'environ 9,5 %».


Ces données seront mises à jour point au moment de l'annonce des résultats de la société, prévue le 16 février prochain. Comme prévu, Aimia prévoit une perte d'exploitation pour l'exercice.


L'examen des actifs auquel Aimia procède actuellement n'est pas terminé. Mais déjà, Aimia aurait identifié des actifs appelés à être vendus, soutient. M. Casey, de la BMO. Ces actifs représentent des facturations brutes annuelles en 2016, variant entre 150M$ et 200M$.


L'action d'Aimia a clôturé jeudi à 8,69$ à la Bourse de Toronto, en hausse de 0,03$ ou de 0,35%. Depuis un an, la valeur de son titre a reculé de 0,43$, ou de 4,73%.


Lisez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur Linkedin / Suivez-moi sur Twitter

À propos de ce blogue

La vitrine du détail est le blogue du journaliste Martin Jolicoeur, un mordu de commerce de détail. Sa mission: rendre compte, mettre en perspective et analyser les nouvelles et développements de ce secteur clé de l’économie nord-américaine. À l’occasion, Martin y traite aussi plus largement de commerce électronique, de stratégie, d’image de marque et de consommation.

Martin Jolicoeur

Sur le même sujet

Membres Aéroplan, vos miles appartiendront à Air Canada

21/08/2018 | AFP

Le conseil d'administration d'Aimia accepte l'accord de principe proposé par Air Canada et ses partenaires.

Aéroplan: Aimia et Porter s'unissent

Cette entente entrera en vigueur en juillet 2020, lorsque le partenariat entre Aimia et Air Canada prendra fin.