Consacrez un minimum de temps à vos investissements

Publié le 04/02/2017 à 18:06

Consacrez un minimum de temps à vos investissements

Publié le 04/02/2017 à 18:06

Nous connaissons une épargnante assidue, dont nous admirons la discipline financière. Avec les années, elle a amassé plus de 250 000$, et elle continue de vivre sobrement, comme si elle appliquait les principes de la simplicité volontaire.


Or, ce qui s’avère particulièrement surprenant, c’est que le montant épargné est constitué majoritairement de contributions personnelles. Ses avoirs demeurant investis dans des certificats de placement garanti, l’appréciation annuelle couvre à peine le taux d’inflation. Par conséquent, presque chaque dollar économisé et accumulé provient de ses longues heures travaillées.


L’une de ses amies affichait également une discipline financière de fer, mais contrairement à elle, elle a investi en Bourse ces 20 dernières années. Elle cumule donc une somme d’environ six fois supérieure à l’autre. Toutes les deux, ayant atteint l’âge de la mi-quarantaine, vivent différemment maintenant. La première se plaint en effet qu’elle soit forcée de continuer à travailler à temps plein, alors que la deuxième ne consacre que quelques heures chaque semaine à son emploi, sans stress ni contrainte d’horaire.


Ce qui s’avère frappant selon nous, c’est le manque d’intérêt que la première des deux a toujours démontré envers des façons plus efficaces de générer de l’argent, particulièrement en comparaison avec un placement garanti procurant des rendements ridicules. Certes, le bon tempérament est essentiel pour réussir en Bourse. Cependant, ne devrions-nous pas tenter d’adopter la bonne attitude pour au moins profiter un peu de cette importante source de richesse? Observons un instant tous les efforts que les gens déploient afin d’obtenir une carrière.


Pour être avocat, médecin ou ingénieur, on travaille très fort. La médecine constitue un cas en soi : pour accéder au programme, des notes fabuleuses sont nécessaires. Donc, une jeune personne devra exceller tout au long de son cégep et de l’université afin d’exercer une profession qui lui rapportera un bon salaire. On consacre des milliers d’heures aux études, même si pendant la majorité du processus, il n’y a point de rémunération.


Lorsque vient le temps d’investir, certaines personnes refusent d’accorder ne serait-ce qu’un centième du temps qui était consacré à la préparation de la profession. Pourtant, nous voyons deux énormes avantages à l’investissement.


Le premier réside dans le fait que vous êtes payé dès le premier dollar de gain sur l’épargne. Par exemple, une personne qui a accumulé son premier 20 000$ obtiendra 2000$ de gains moyennant un rendement de 10%. C’est un peu comme si vous travailliez à temps partiel. Même si votre objectif est d’atteindre 500 000$, lorsque vous aurez accumulé 100 000$, vous bénéficierez d’un 10 000$ de gain avec le même rendement.


Deuxièmement, un point très intéressant sera atteint le jour où vos gains en portefeuille surpasseront la totalité de votre salaire. C’est comme si vous étiez maintenant deux personnes en train de travailler. À partir de ce jour, votre deuxième «salaire» augmentera au même rythme que la progression du portefeuille. Ainsi, à 10% de rendement en moyenne, votre rémunération croît de 10% annuellement avec le temps. Il existe très peu de profession permettant d’obtenir des hausses de revenus semblables sur une longue période de temps.


Si vous faites la sélection de vos investissements vous-mêmes, vous accordez déjà beaucoup de temps à votre portefeuille. Dans le cas contraire, si vous n’aimez pas en faire la gestion, prenez du temps pour trouver un ou des gestionnaires qui feront progresser non seulement votre portefeuille, mais aussi vos connaissances en la matière. Utilisez-les pour mieux comprendre comment on obtient des rendements satisfaisants en Bourse, en leur posant des questions et en assistant à des présentations ou séminaires. Ces connaissances vous serviront tout au long de votre vie. À court terme, vous aurez peut-être l’impression que l’impact demeure négligeable. Si tel est le cas, établissez des projections à long terme et vous réaliserez à quel point une bonne gestion de vos affaires peut vous mener loin!


 


Au sujet des auteurs du blogue: Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Les pièges à aubaine font mal!

BLOGUE INVITÉ. Dure journée pour certains investisseurs dans la vente au détail. Attention aux mirages d'aubaine!

Six titres à surveiller à marée haute

Édition du 08 Juillet 2017 | François Pouliot

CHRONIQUE. Pas facile la vie d'investisseur ces jours-ci. L'économie va assez bien, mais, justement parce qu'elle...

OPINION La difficulté en Bourse? savoir quand vendre!
Buffett investirait-il dans Air Canada, le CN et le CP?
Édition du 06 Mai 2017 | Yannick Clérouin et François Pouliot
Buffett investirait-il dans CGI et Couche-Tard?
Édition du 06 Mai 2017 | Yannick Clérouin et François Pouliot

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Airbus prend le contrôle du CSeries: bonne ou mauvaise nouvelle?

16/10/2017 | François Pouliot

BLOGUE. Bonne ou mauvaise nouvelle? Des questions demeurent sur la valeur du placement du gouvernement du Québec.

La course aux rendements soulève la Bourse

BLOGUE. Le culte de la performance alimente les gains.Les pros veulent rattraper leur retard à temps pour la fin de 2017