Bientôt moins de surchauffe en Chine : un baume pour les Bourses

Publié le 21/02/2011 à 15:53, mis à jour le 21/02/2011 à 16:53

Bientôt moins de surchauffe en Chine : un baume pour les Bourses

Publié le 21/02/2011 à 15:53, mis à jour le 21/02/2011 à 16:53

Source : Capital Economics

La surchauffe en Chine et les craintes d’inflation et de resserrement monétaire qu’elle suscite pourrait bientôt s’appaiser et donner un nouveau souffle aux marchés émergents.


C’est le point de vue à contre-courant de l’économiste en chef pour la Chine, Mark Williams, de Capital Economics, à Londres.


Une série de données suggèrent que les huit hausses du taux de réserves que les banques doivent détenir en proporton de leurs dépôts depuis janvier 2010, et d’autres mesures administratives, commencent à porter fruits.


«  Nous prévoyons une seule autre hausse de 0,25 % du taux interbancaire chinois et cinq hausses totalisant 1,25 % du taux de réserves des banques, d’ici la fin de 2011 »,  écrit l’économiste.


Son indicateur maison baptisé China Activity Proxy indique que l’économie chinoise a connu sa croissance la plus forte, de 9,8 %, au quatrième trimestre de 2010, et commence à ralentir.


Cet indicateur collige une multitude de données et vise à prendre le pouls économique, avant la publication des statistiques officielles. Pour établir un taux de croissance annuel, cet indicateur compare les données des trois mois les plus récents à la même période, un an plus tôt.


Les intentions de dépenses des entreprises ont reculé en janvier. L’encours des prêts à long terme croît moins vite qu’avant. De plus, le taux de confiance des consommateurs chinois est à son plus bas depuis la crise et les ventes d’autos chutent.


L’indice de l’activité manufacturière a baissé en janvier  ; la production des industries lourde et légère croît à une cadence légèrement inférieure à son rythme d’avant la crise.


Enfin, les prix des propriétés résidentielles augmentent encore, mais le taux de croissance médian est de 6,1 %, depuis six mois. L’achèvement de 3,7 millions de résidences à prix modique en 2010 et la construction de 10 millions d’autres en 2011, devraient graduellement améliorer l’abordabilité des résidences.


Pour sa part, Garry Evans, stratégiste pour la Banque HSBC à Hong Kong, croit plutôt qu’il faudra attendre jusqu’à la deuxième moitié de 2011 avant de voir la Bourse chinoise réagir aux premiers signes de modération de son économie et de l’inflation qui se manifesteront à mi-année.


 


 


 


 

À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Cinq recrues sous la loupe

Édition du 10 Novembre 2018 | Dominique Beauchamp

Les entrées en Bourse se raréfient parce que les exigences à satisfaire sont élevées. Cinq entreprises ...

Le titre de Canopy Growth ne semble pas si cher

Édition du 10 Novembre 2018 | Richard Guay

CHRONIQUEUR INVITÉ. À première vue, le titre semble très cher à près de 50 $ (48,60 $). Le marché accorde une valeur ...

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

Est-ce un mauvais moment pour investir en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Devriez-vous vendre vos titres lorsque les experts prédisent une correction boursière?