Finances: ce que toute maman devrait apprendre à ses enfants

Publié le 12/05/2017 à 09:00

Finances: ce que toute maman devrait apprendre à ses enfants

Publié le 12/05/2017 à 09:00

Au cours des dernières années, j’ai rencontré de nombreuses femmes, des clientes, qui avaient toutes un point en commun en ce qui a trait à la prise en charge d’un parent souffrant ou mourant : elles agissaient comme pilier du système de soutien pour toute la famille. Ce soutien prend diverses formes, que ce soit un soutien financier, une présence physique ou un soutien moral. Elles m’ont partagé leurs histoires à plusieurs reprises, pour la plupart caractérisées par un lourd fardeau émotionnel.


Ces mêmes femmes m’ont également souvent avoué se sentir très peu préparées en ce qui a trait à la gestion des biens desquels elles hériteront inévitablement. En effet, elles sont souvent sans savoir ce que leurs parents voudraient ou voulaient faire avec ce patrimoine.


Ce point en commun est d’ailleurs ressorti dans un récent rapport sur le transfert de richesses préparé en collaboration par Scorpio Parternship et une banque canadienne. On y mentionne que seulement 29% des femmes héritières ont reçu des conseils de leurs bienfaiteurs (ceux cédant les biens dans le testament) sur la façon de gérer les biens hérités.


Le pouvoir économique des femmes ne cessant d’augmenter, il en ressort un autre point commun chez les femmes faisant l’expérience de la gestion d’une succession. En effet, elles souhaitent profiter des apprentissages qu’elles ont faits pour initier leurs enfants aux finances assez tôt. Si la prochaine génération est mieux instruite sur diverses questions financières comme les budgets, les investissements et les transferts de richesse, par exemple, alors elle sera nécessairement en meilleure position pour préparer son avenir financier.


Les résultats de ce rapport font ressortir que les femmes prennent de plus en plus de place dans le monde des finances. En ce week-end de la Fête des mères, voici 3 conseils que j’aimerais vous partager:


1) Commencez à initier vos enfants à des concepts financiers dès leur plus jeune âge. Je suis moi-même maman de 3 enfants, et j’ai commencé à leur enseigner des concepts de base dès l’âge de 10 ans. Dès que mon adolescente a commencé à gagner des sous en faisant du gardiennage, nous avons établi la règle des 3 pots. Elle doit distribuer ses gains : un pot réservé à l’épargne, un pot réservé aux dons de bienfaisance et un pot pour ses dépenses courantes. De plus, elle doit considérer mettre au moins 20% de ses gains dans le pot réservé à l’épargne. Mes enfants plus jeunes utilisent également cette règle des 3 pots lorsqu’ils reçoivent des cadeaux en argent à leur anniversaire ou aux Fêtes.


2) Trouvez un moment approprié pour commencer à inclure vos adolescents dans les conversations relatives au vieillissement, à la santé et à la mort. En tant que parents, nous savons souvent que ces conversations traitant de la mort d’un être cher sont difficiles, mais non moins nécessaires. Il est tout aussi important d’insister sur l’importance de se préparer financièrement en cas de maladie ou de décès, par exemple en discutant de l’importance des testaments et des mandats de protection. Cela aidera à faire en sorte que nos enfants soient plus à l’aise à naviguer dans le monde des problèmes de santé, de vieillissement et d’héritages, un monde souvent très chargé en émotions.


3) Je vous conseille également d’être transparent avec vos enfants en ce qui concerne l’entreprise familiale, s’il y a lieu, ou simplement la situation financière familiale. L’éducation financière de vos enfants sera enrichie s’ils savent comment l’entreprise est exploitée et gérée ou s’ils comprennent le budget des prochaines vacances familiales estivales, par exemple. Ces expériences de la « vraie vie » peuvent certainement les aider à prendre des décisions éclairées à leur tour lorsque viendra le temps.


 

À propos de ce blogue

Des études ont démontré qu’environ la moitié des Canadiens adultes ont un testament valide, ce qui est peu. Alors que certains aimeraient qu’à leur décès, leur conjoint ou leurs enfants héritent de tous leurs biens, d'autres préfèrent ne pas penser à ce genre de détail pour le moment. Peu importe votre situation, la rédaction d'un testament et l'établissement d'un plan visant la distribution de vos biens sont des étapes très importantes. En effet, clarifier le genre d’héritage que vous souhaitez léguer, ainsi que planifier les soins qui devront être prodigués si vous avez des personnes à votre charge, par exemple, représentent des gestes que vous pouvez poser et qui peuvent grandement bénéficier aux gens qui vous sont chers. Carmela vous amènera à réfléchir et analyser votre situation dans le but de vous aider à bien planifier vos affaires. Ce faisant, elle vous offrira un aperçu pratique des éléments dont vous devriez tenir compte ainsi que des questions personnelles que vous devriez aborder dans le cadre de la préparation de votre testament et de la planification de votre succession. L'objectif étant l’atteinte d’une tranquillité d'esprit une fois vos affaires financières en ordre.

Carmela Guerriero

Sur le même sujet

L'importance de protéger une maison vacante lors d'une succession

16/11/2018 | Carmela Guerriero

BLOGUE INVITÉ. Voici l'histoire d'une succession qui perd beaucoup d'argent à cause d'une négligence.

Il faut choisir son liquidateur avec sa tête, non son coeur

05/10/2018 | Carmela Guerriero

BLOGUE INVITÉ. Pour assurer le bon déroulement du règlement d’une succession, il faut avoir choisi le bon liquidateur