Mooney: Les messages que Buffett envoie avec l'acquisition de Heinz

Publié le 14/02/2013 à 08:52, mis à jour le 14/02/2013 à 09:56

Mooney: Les messages que Buffett envoie avec l'acquisition de Heinz

Publié le 14/02/2013 à 08:52, mis à jour le 14/02/2013 à 09:56

Warren Buffett [Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Ce matin, mon réveil a été accompagné de la nouvelle voulant que Berkshire Hathaway, société de Warren Buffett, achète le géant du Ketchup, Heinz. Ouvrant ma télé, je suis tombé sur un entretien de M. Buffett avec les commentateurs de CNBC, expliquant la transaction.


Berkshire achète Heinz avec comme partenaire 3G Capital, pour une somme totalisant 23 milliards de dolllars (G$) US. La société de Buffett investira entre 12 et 13G$US pour 50% des actions.


Les acheteurs offrent 72,50$US comptant par action, une prime de 20% par rapport au cours de la veille.


Encore plus significatif, Heinz se transigeait à un sommet historique avant l’annonce de la transaction.


M. Buffett a mentionné à CNBC que le prix offert était équitable et qu’il n’était pas question d’offrir un sou de plus (le titre s’est transigé au-delà du prix offert avant séance).


L’investisseur d’Omaha n’a jamais été réputé pour payer trop cher. C’est un chasseur d’aubaines. Pourtant, il a accepté de payer plus cher que n’importe qui pour prendre le contrôle de Heinz.


Combien de gens sont frileux et craintifs d’acheter un titre à ou près de son sommet?


Le message de Buffett : si vous achetez une société de qualité et que vous payez un prix correct (qu’il soit à un sommet ou pas n’a aucune importance), vous avez de bonnes chances de faire de l’argent. Comme dans toutes vos décisions, c’est une erreur de vous faire dicter quoique ce soit par la Bourse et ses fluctuations.


De plus, Warren Buffett est acheteur. Il a confirmé à CNBC qu’il serait prêt à faire une transaction semblable demain matin si l’occasion se présentait (Berkshire a terminé 2012 avec 47G$US en encaisse).


Le message de Buffett : même si le marché boursier a plus que doublé depuis 2009 et même si la Bourse a très bien fait depuis l’automne dernier et en ce début d’année, les perspectives à long terme demeurent intéressantes.


Il est certain que le potentiel d’appréciation était plus élevé en mars 2009. Mais en comparant avec les autres placements potentiels, les actions demeurent la catégorie d’actif la plus intéressante.


Ce sont les deux messages qu’on peut lire dans la transaction de ce matin.


Bernard Mooney


 

À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Bernard Mooney
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

L'ingrédient insoupçonné de la réussite de Berkshire Hathaway

Édition du 18 Octobre 2014 | Jean-Philippe Bouchard

«Bienvenue à la plus populeuse assemblée annuelle de l'histoire de Daily Journal (Nasdaq, DJCO, 177,70 $ US). Il y a ...

Warren Buffett se lance dans la vente de voitures

02/10/2014 | lesaffaires.com

Berkshire Hathaway veut consolider le marché américain des concessionnaires automobiles.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Ces québécoises se relèveront-elles?

Édition du 25 Octobre 2014 | François Pouliot

On l'avait oublié, mais la voilà qui revient : la crainte. Les marchés boursiers hésitent au moment où les ...

Portez attention aux détails dans le calcul du retour sur l'équité

La direction d'une entreprise jouit d'une certaine lattitude pour calculer son rendement sur l'équité!

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.