Salesforce investit 2G$ dans ses activités canadiennes

Publié le 08/02/2018 à 10:54

Salesforce investit 2G$ dans ses activités canadiennes

Publié le 08/02/2018 à 10:54

Par Denis Lalonde

(Photo: 123rf.com)

L'entreprise de logiciels Salesforce investira 2 milliards $ au cours des 5 prochaines années pour augmenter sa présence sur le marché canadien.


Le président et chef de la direction de la société, Marc Benioff, en a fait l'annonce avant une rencontre prévue avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, au siège social de Salesforce à San Francisco.


La société, qui se spécialise dans les logiciels de gestion de la relation client (CRM) dit compter plus de 6000 clients au Canada, incluant Air Canada, Husky Energy, Loblaws, Roots, Telus, Manuvie et la Banque TD.


Salesforce compte aussi 1300 employés à travers le pays.


L'entreprise n'a toutefois pas précisé si les investissements promis allaient créer plus d'emplois au Canada, ni les régions qui allaient en bénéficier.


Le titre de Salesforce (NY., CRM) reculait de 1,84$US, ou de 1,67%, à 108,21$US à la Bourse de New York en milieu de matinée.


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Bulletin JLR-Les Affaires: revirement de tendance en décembre

17/01/2019 | Les Affaires - JLR

Les données de ce mois sont contraires à la tendance haussière de 2018, et indiquent une baisse par rapport à 2017.

Aki Sushi s'offre l'exclusivité avec Metro

17/01/2019 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Elle a enregistré une croissance de 20% pour un chiffre d’affaires de 32 millions de dollars en 2018.

ABI: les deux parties doivent faire des concessions dit le ministre Boulet

Le syndicat a indiqué, jeudi, que les discussions étaient toujours au point mort.