Ottawa ne doit pas rater le bateau des données massives, disent des chercheurs

Publié le 20/06/2018 à 08:32

Ottawa ne doit pas rater le bateau des données massives, disent des chercheurs

Publié le 20/06/2018 à 08:32

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf.com)

L'intelligence artificielle pourrait donner aux géants d'internet comme Facebook et Amazon encore plus de pouvoir pour bousculer l'économie canadienne, menaçant la viabilité d'entreprises d'ici, préviennent des chercheurs.


Une présentation faite devant de hauts fonctionnaires canadiens, en décembre, a souligné que des entreprises canadiennes perdaient la propriété - et l'accès - à des données au profit de Facebook, Amazon, Netflix et Google, nécessitant une réponse du gouvernement fédéral.


L'intelligence artificielle «renforcera cette tendance», ont dit à de hauts responsables des présentateurs du Conseil national de recherches Canada, ajoutant qu'une stratégie nationale sur les données serait nécessaire pour empêcher que le Canada ne devienne «une nation de 'vaches à lait' pour d'autres pays». 


La présentation, qui figure parmi plusieurs documents obtenus par La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, lève le voile sur l'ampleur du problème auquel le gouvernement libéral tente de s'attaquer en élaborant une stratégie fédérale sur les données, et sur l'étendue des ministères impliqués dans sa création.


Les libéraux ont fait un pas de plus vers la création de ce plan fédéral en lançant des consultations en personne et en ligne qui se dérouleront durant l'été.


Le ministre de l'Innovation, Navdeep Bains, a affirmé que le gouvernement souhaitait entendre des voix autres que celles des parties prenantes dans l'industrie avant de déterminer le contenu de la stratégie.


«Il s'agit essentiellement de dire: 'Regardez, vous avez une voix, vous devriez participer', car dans la nouvelle économie, la technologie touche pratiquement à tous les aspects de nos vies», a souligné M. Bains, mardi.


«Les données sont une partie centrale de cela. C'est pourquoi il est si important de les comprendre de manière beaucoup plus large et de vraiment impliquer les Canadiens tout au long du processus», a-t-il ajouté.


Une stratégie très attendue


Les libéraux ont fait l'objet de pressions de gens d'affaires et d'universitaires pour élaborer rapidement une stratégie nationale afin d'exploiter le pouvoir grandissant de l'économie propulsée par les données, et de s'attaquer aux enjeux délicats de la protection de la vie privée et d'usages non désirés reliés aux données massives. 


Ce qui complique le portrait est le fait que les règles du jeu se transforment au rythme des changements technologiques: les géants d'internet, qui détiennent de grandes quantités de données, opèrent largement hors de la portée de la taxation et de la réglementation traditionnelles des gouvernements.


Des réglementations à l'ancienne, telles que le salaire minimum et l'impôt sur les entreprises, tendent à avoir un impact moindre sur les plateformes en ligne, laissant croire à la nécessité d'une politique non traditionnelle, se sont fait dire les sous-ministres lors de la rencontre en décembre.


Les lois sur les droits d'auteur ont aussi été identifiées comme des restrictions à l'accès aux données dont les entreprises ont besoin pour exploiter le pouvoir de l'intelligence artificielle.


M. Bains n'a pas voulu dire ce que pourrait contenir une stratégie définitive, ou à quel moment elle pourrait être finalisée, mais a affirmé que le gouvernement libéral était «ouvert à toutes les options». 


«Il s'agit d'un élément clé de la croissance de l'économie et nous voulons maintenir cet élan dans l'avenir», a dit le ministre.


Le rythme des transformations et de la croissance économique ne ferait qu'augmenter avec le déploiement de réseaux sans fil 5G plus rapides, qui pourraient plus facilement et plus rapidement faire circuler de grandes quantités de données pour alimenter l'intelligence artificielle. 


Un rapport commandé par l'Association canadienne des télécommunications sans fil laisse croire que l'économie canadienne pourrait croître de 40 milliards $ d'ici 2026 avec l'adoption de la technologie 5G.


Le rapport Accenture dévoilé mardi évalue que quelque 154 000 emplois pourraient être créés de 2020 à 2026 pour le déploiement du réseau 5G.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

14:38 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour il y a 32 minutes | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.