L’organisation TI, partenaire d’affaires

Publié le 14/11/2016 à 10:01

Dans une ère où les technologies de l'information et des communications (TIC) sont incontournables, les organisations TI des entreprises se doivent d'être un partenaire des secteurs d'affaires, de comprendre le langage et les enjeux d'affaires de leur entreprise et de développer les réflexes et les façons de faire en conséquence.


Les organisations TI n'ont pas nécessairement la capacité et les ressources pour suivre, évaluer et comprendre où le marché des technologies se dirige. De plus, l'offre de services technologiques disponible n'a jamais été aussi grande et effervescente, à un point tel qu'il devient complexe et périlleux de faire des choix. Cependant, l'approche attentiste utilisée traditionnellement par les organisations averses aux risques technologiques n'est plus une option pour qui veut répondre aux besoins d'affaires de son entreprise.


La majorité des organisations TI sont confrontées aujourd’hui à un double défi. D’une part, elles doivent composer avec une architecture TI à deux vitesses avec d’un côté des applications patrimoniales critiques à la mission et de l’autre des applications externalisées, telle l’infonuagique. D’autre part, elles doivent traiter – rapidement – des masses importantes de données éphémères et imprévisibles. Les gestionnaires sont ainsi confrontés à une foule de questions : comment intégrer patrimoine applicatif et applications externalisées? Quelles activités de TI garder à l’interne? Lesquelles externaliser? Devons-nous aller vers l’infonuagique? Les applications patrimoniales, devons-nous les garder? Les externaliser? Les moderniser? Peut-on répondre aux nouvelles exigences d’affaires?


« Les organisations TI doivent être des partenaires et bien comprendre les besoins des lignes d'affaires. Aujourd'hui, elles n'ont plus les moyens de faire des plans sur cinq ans. Elles doivent développer une bonne vision des TI arrimée à la vision d'affaires, mais agir par des cycles de transformations à court terme et réajuster le tir régulièrement. » - Alain Cormier, Directeur exécutif, Développement des affaires


Ces organisations doivent revoir leur structure et leur fonctionnement pour les simplifier. Elles doivent également optimiser les technologies pour procurer aux lignes d'affaires l'agilité nécessaire pour implanter leurs solutions d'affaires.


Comment implanter le changement?
Il est primordial pour les organisations de s'appuyer sur les meilleures pratiques de l'industrie TI et sur des modèles de référence reconnus et réputés pour ne pas réinventer la roue et éviter les solutions captives. Une approche efficace repose sur un modèle de maturité simple et une progression en cycle d'amélioration continue, qui permet de bénéficier de résultats à court terme tout en conservant une orientation globale réévaluée à chaque cycle d'amélioration.


Les organisations TI doivent considérer non seulement les technologies, mais aussi la structure organisationnelle, les compétences clés, les processus de travail qui sont tous aussi importants que la technologie pour supporter les solutions d'affaires.


Une telle approche produit une vision claire des TI et de vos enjeux, fournit des réponses objectives à vos questions, aide essentielle à la prise de décision, et propose un cheminement critique vers des organisations TI plus agiles qui contribueront de manière optimale à vos objectifs d'affaires.


Peu d'entreprises ont la capacité d’effectuer une telle transformation face à leurs obligations et à la complexité et la dynamique qui caractérisent les TIC. Il est donc fortement recommandé de choisir un partenaire stratégique qui saura les accompagner en toute objectivité dans la transformation de leur organisation et de leurs technologies. Trop d'organisations se fient à leurs fournisseurs spécialisés pour les conseiller dans leur transformation alors qu'ils n'ont pas l'objectivité ni l'indépendance nécessaires pour un tel exercice. Trop souvent, ces fournisseurs vont orienter leurs conseils vers leurs solutions logicielles et matérielles.


Afin d’accompagner son client dans sa transformation, le partenaire se doit d’avoir une longue expérience des technologies et une diversité de clientèle qui lui procure une profonde connaissance des problématiques vécues dans les entreprises et les solutions pour y répondre. Et il est bien entendu continuellement à l'affût des innovations technologiques.


En bref, il doit être libre de pensée et d’exécution!

À lire aussi

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour il y a 14 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.