Le cloud, de base ou personnalisé?

Publié le 14/11/2016 à 11:00

Nous l'avons mentionné dans un précédent article, les organisations TI doivent être des partenaires d'affaires de leur entreprise. Elles doivent comprendre le langage des secteurs d'affaires et agir vite pour saisir les opportunités qui se présentent. Elles doivent se concentrer sur la valeur ajoutée pour l’entreprise et se départir du reste. Elles n'ont tout simplement pas la capacité de concurrencer des fournisseurs de services « cloud »1.


Les possibilités d'externalisation des fonctions TI sont légion et la tendance ne s'inversera pas (on dénombre plus de vingt fournisseurs « cloud » à Montréal). Les organisations TI doivent donc devenir une sorte de courtier de services externes et maîtriser la chaîne d'approvisionnement TI pour supporter les besoins d'affaires de leur entreprise.


Selon Infoworld, 2016 est l'année de l'envol du « cloud » et 2017 sera le début d'une période de croissance d'une ampleur sans précédent2. Le marché du «  cloud  » public croît à un rythme de plus de 22% par année, de 87 milliards en 2015 et il est estimé à plus de 146 milliards pour 20173.


La plupart des entreprises possèdent déjà plusieurs services externes, certains en mode infonuagique, tels des services applicatifs SaaS et des services d'infrastructure IaaS, d'autres en mode hébergement ou impartition traditionnelle. Cependant, beaucoup d'entreprises hésitent encore à externaliser, car elles se méfient, à juste titre, des offres et du marketing agressif qui les propulsent. Elles entendent souvent des messages contradictoires et cela ajoute à leur confusion.


Néanmoins, elles n'ont pas le choix et doivent suivre la vague. Mais quoi choisir? Les Amazon, Azure et Google de ce monde ratissent le marché et proposent des services de classe mondiale, mais normalisés. Ces géants n’offrent pas de possibilités de personnalisation, et ce en raison de leur modèle d'affaires.


Face à cette situation, on voit apparaître sur le marché des offres d'externalisation personnalisées opérées par des fournisseurs locaux qui maîtrisent les technologies du « cloud » et peuvent en faire bénéficier les entreprises québécoises. Ainsi, une entreprise peut espérer trouver un fournisseur local qui saura répondre à ses besoins, comprendre son contexte d'affaires et lui offrir un service personnalisé.


« Les entreprises québécoises doivent prendre le virage vers les technologies du Cloud, du Big Data et de la mobilité. Des fournisseurs sont là pour leur faciliter cette transition en leur offrant des services informatiques organisés, sécurisés et performants. Cela leur permet ainsi de se concentrer sur la croissance de leur entreprise en toute quiétude. »  Frédéric Beetz, Directeur principal E-SPACE


Ces fournisseurs viennent combler l'écart entre les besoins des clients et l'offre standard du « cloud », permettant ainsi à l'organisation TI de se concentrer sur les activités stratégiques de son entreprise.


1  Cloud is a battle you can't win, Cloud Computing, Infoworld, oct 31, 2016.
2  2017 is the year the cloud zooms like a rocket, Cloud Computing, Infoworld, nov 4, 2016.
3  6 trends that will shape cloud computing in 2017, Infoworld, nov 4, 2016.


La gamme de services offerts varie beaucoup et peut être spécialisée ou étendue. Les services sont flexibles et adaptés au besoin du client.


Pour offrir des niveaux de services élevés en redondance et sécurité, certains fournisseurs opèrent leur propre infrastructure, hébergée dans des centres de données certifiés TIER III ou plus. Étant donné leur bassin de clients, ils ont les moyens de se constituer une équipe de spécialistes des technologies et assurer leur gestion.


Ainsi, une entreprise peut trouver une offre « cloud » pour une infrastructure (IaaS) qui offre de multiples options de connectivité, de sécurité et de bande passante et qui supporte plusieurs plateformes ou architectures et de multiples systèmes d'exploitation (et non uniquement Windows comme l'offre de Microsoft Azure par exemple). L'entreprise trouvera aussi une offre qui comprend la migration des données et des environnements ainsi qu’un plan de projet détaillé pour le déploiement (ou « onboarding » en anglais).


Contrairement aux offres à la Amazon où l'organisation TI est laissée à elle-même pour définir son infrastructure ainsi que pour choisir et assembler tous les composants et services, certains fournisseurs offrent des services personnalisés. Ces services comprennent la conception de votre solution et son implantation. Il s’agit d’une offre de services gérés, conçue pour accompagner, soutenir et libérer l'entreprise dans la gestion de ses multiples environnements, le tout géré en mode « cloud ».


Alors, le choix vous appartient et est fonction de vos besoins : une offre « cloud » de base ou une offre plus personnalisée où votre fournisseur vous prendra sous son aile.

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

Vous avez des questions au sujet de votre retraite?

En participant à la Clinique Retraite de Les Affaires, vous pourriez avoir des réponses. Appel de candidatures.

Le faux débat de l'immigration

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

Goodfood, Desjardins fait grimper le titre de 4%

Goodfood devient un partenaire de choix pour les épiciers et pourrait même devenir une cible d'acquisition.