Intelligence artificielle: Pierre Boivin veut des centaines de nouveaux chercheurs

Publié le 07/07/2017 à 09:34

Dans dix ans, parlera-t-on du Québec comme d'une référence mondiale en recherche fondamentale ou comme d'un exportateur d'intelligence artificielle?
«On pourrait se contenter d'être de bons chercheurs, d'écrire des articles et de vendre nos brevets aux Américains. ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La copropriété ultra-luxueuse «made in» Québec

12/04/2017 | Matthieu Charest

Après un premier pari sur le très haut de gamme lavallois, le Groupe Garabedian Lifestyle récidive, et songe exporter.

Ivanhoé Cambridge crée un partenariat avec Claridge

La branche immobilière de la Caisse de dépôt a annoncé mercredi la création d'un partenariat avec Claridge.

À la une

Comment le néolibéralisme a nourri le populisme

ANALYSE - Cette idéologie a favorisé la croissance des inégalités à l'origine de la montée du populisme en Occident.

C2 Montréal: pas de Snoop Dogg pour moi. Je préfère les huîtres

25/05/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Fabriquer du béton et du plastique à partir de coquilles d'huîtres? Ces jeunes Françaises y sont arrivé.

Bourse: la tête en vacances, les pros font fi de deux bonnes nouvelles

BLOGUE. Partis pour le long week-end, les pros n'ont pas réagi à la baisse bénéfique du pétrole et des taux.