Intelligence artificielle: Pierre Boivin veut des centaines de nouveaux chercheurs

Publié le 07/07/2017 à 09:34

Dans dix ans, parlera-t-on du Québec comme d'une référence mondiale en recherche fondamentale ou comme d'un exportateur d'intelligence artificielle?
«On pourrait se contenter d'être de bons chercheurs, d'écrire des articles et de vendre nos brevets aux Américains. ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La copropriété ultra-luxueuse «made in» Québec

12/04/2017 | Matthieu Charest

Après un premier pari sur le très haut de gamme lavallois, le Groupe Garabedian Lifestyle récidive, et songe exporter.

Ivanhoé Cambridge crée un partenariat avec Claridge

La branche immobilière de la Caisse de dépôt a annoncé mercredi la création d'un partenariat avec Claridge.

À la une

Je veux acheter Juste pour Rire

14:41 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Il me manque hélas quelques millions: qui m’aime me suive!

Ce gadget québécois connaît du succès en comblant une importante lacune de l'iPhone

BLOGUE. Apple, Google et les autres ont créé un nouveau marché bien malgré eux.

Constellation Software acquiert Acceo Solutions

Acceo Solutions passe sous pavillon ontarien. L'entreprise québécoise est achetée pour un montant de 250M$.