Intelligence artificielle: Pierre Boivin veut des centaines de nouveaux chercheurs

Publié le 07/07/2017 à 09:34

Dans dix ans, parlera-t-on du Québec comme d'une référence mondiale en recherche fondamentale ou comme d'un exportateur d'intelligence artificielle?
«On pourrait se contenter d'être de bons chercheurs, d'écrire des articles et de vendre nos brevets aux Américains. ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La copropriété ultra-luxueuse «made in» Québec

12/04/2017 | Matthieu Charest

Après un premier pari sur le très haut de gamme lavallois, le Groupe Garabedian Lifestyle récidive, et songe exporter.

Ivanhoé Cambridge crée un partenariat avec Claridge

La branche immobilière de la Caisse de dépôt a annoncé mercredi la création d'un partenariat avec Claridge.

À la une

Big Brother est québécois

Dans le 1984 d’Orwell, Big Brother est fictif. En 2017, c’est une technologie québécoise bien réelle.

Le dollar canadien a monté vite, peut-être trop vite

Le huard se hisse à 80 cents US, mais plusieurs observateurs croient que l'ascension a été trop rapide.

Les pièges à aubaine font mal!

BLOGUE INVITÉ. Dure journée pour certains investisseurs dans la vente au détail. Attention aux mirages d'aubaine!