Ventes agressives: Bell n'en a trouvé aucune preuve

Publié le 20/11/2017 à 17:17

Ventes agressives: Bell n'en a trouvé aucune preuve

Publié le 20/11/2017 à 17:17

Par lesaffaires.com

Le plus grand opérateur télécom du pays a tenu à réagir à l’article Vendre à chaque appel: le «cauchemar» d'une employée de Bell, basé sur un reportage de CBC.


Marie-Eve Francoeur, gestionnaire principale des relations avec les médias, souligne que Bell est une «institution de confiance» qui s'est forgé une réputation «de chef de file» en matière de services et de technologie auprès de «plus de 23 millions de clients à l'échelle nationale».


«Nous prenons très au sérieux toute préoccupation concernant nos pratiques de vente et de service», précise-t-elle.


Mais le géant des télécoms se rappelle avoir examiné les faits qu’allègue la CBC lorsqu'elle a communiqué avec lui le mois dernier. Et Bell dit n’avoir trouvé aucune preuve qui venait appuyer les accusations portées.


«Un tel comportement serait tout à fait contraire à la culture et aux valeurs de Bell, qui se reflètent dans un code de conduite clair qui s'applique à l'ensemble de nos 50 000 employés partout au pays», ponctue la gestionnaire des relations avec les médias.

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

À la une

Le titre CGI atteint des niveaux records. Devrait-on s'inquiéter?

17/02/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. J’estime que l’occasion est bonne de faire le point sur cette société de chez nous.

Encore fragile, la Bourse peut s'offrir d'autres gains

BLOGUE. Les assises techniques restent vacillantes, mais l'économie et les profits sont deux vents de dos.

Préparez-vous à la Russie de l’après-Poutine

17/02/2018 | François Normand

ANALYSE. Il faut déjà penser à la période d’incertitude qui suivra la fin du «poutinisme».