Des acquisitions pour soutenir la croissance en région

Publié le 16/11/2017 à 10:30

Des acquisitions pour soutenir la croissance en région

Publié le 16/11/2017 à 10:30

[Courtoisie]

PME DE LA SEMAINE. Depuis sa création en 2010, le groupe de distribution industrielle Ficodis multiplie les acquisitions au Québec et en Ontario. 


Avec ses 12 points de vente, elle participe activement à la croissance d’une dizaine d’entreprises manufacturières indépendantes en leur offrant une expertise et des solutions personnalisées.


«Au Québec, il y a beaucoup de distributeurs de petite taille, très locaux et très spécialisés, explique Christophe Bévillard. Il y avait quelque chose à faire pour consolider ces métiers-là.»


Le président de Ficodis connaît bien le domaine, puisqu’il a œuvré pendant 23 ans à consolider le marché français. «Certains distributeurs québécois m’achetaient des produits depuis la France, car c’était avantageux au niveau du taux de change.»


Il s’est rapidement aperçu que certains de ses clients outre-Atlantique faisaient face à un enjeu de taille concernant leur relève. Christophe Bévillard a alors commencé à nouer des partenariats en vue d’implanter un modèle d’affaires différent.


Miser sur la culture d’entreprise


«Les distributeurs font partie de la génération des baby-boomers, explique-t-il. Ils n’ont pas forcément de remplaçants et leur seule option est souvent d’être rachetés par des compagnies américaines.»


Pour remédier à la situation, Ficodis encourage les dirigeants à embaucher eux-mêmes leur relève, tout en leur apportant du support adapté selon la taille de chaque structure. «Leur chiffre d’affaires peut varier de 1 à 15 millions de dollars.»


Le groupe multispécialiste leur offre un accompagnement tant au niveau de la gestion, du suivi des inventaires ou encore des technologies de l’information. Ainsi, les distributeurs peuvent se consacrer au développement de leur entreprise.


«On veut que l’esprit et la culture d’entreprises locales se maintiennent», insiste Christophe Bévillard.


«Nous avons acheté une compagnie fondée en 1921, illustre-t-il. C’est un vrai actif et c’est plus intéressant de capitaliser là-dessus que sur un modèle déjà très intégré.»


«Notre force est d’acquérir des distributeurs qui ont une importante compétence technique et un service reconnu localement, soutient Christophe Bévillard. Les succursales conservent leur nom et leur équipe dirigeante.»


C’est ce qui a suscité l’intérêt de Fondaction l’an dernier, qui y a investi 5,3 M$.


Les produits Cromson


Ficodis a une concurrence multiple, tant avec les petits distributeurs implantés sur le même territoire, qu’avec les succursales de grosses compagnies américaines.


«Nous sommes propriétaires de leur compagnie, mais nos distributeurs sont également tous actionnaires de la nôtre, rapporte Christophe Bévillard. Ils ont à la fois intérêt à ce que leur entreprise et le groupe se développent.»


Chaque mois, les équipes dirigeantes se rencontrent donc pour partager leurs idées.


De cette étroite collaboration est née la marque Cromson, composée de 160 produits et services exclusivement réservés aux clients de Ficodis.


«Cette gamme va agir soit sur la productivité, soit sur des applications qui n’existaient pas sur certains produits», explique Christophe Bévillard.


Ficodis propose par exemple un modèle de pince avec ressort, pensée pour réduire les troubles musculo-squelettiques dus aux répétitions, ou encore la Crombox, une caisse conçue pour optimiser le rangement et le transport des outils.


Christophe Bévillard prévoit d’ores et déjà sortir de nouveaux produits dès l’an prochain. «Ce n’est pas quelque chose qu’on va imposer ou produire sur de gros volumes, dit-il. Nous choisissons les produits que l’on veut développer, puis nos partenaires manufacturiers travaillent là-dessus.»


Ficodis en quelques chiffres


Nombre d’employés: 122


Année de création: 2010


Siège social: Montréal


Chiffre d’affaires (2017): 43 M$


Marchés desservis: Québec et Ontario


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Pourrez-vous survivre à la nouvelle concurrence chinoise?

Mis à jour le 21/10/2017 | François Normand

ANALYSE– La Chine vient de lancer une réforme majeure qui affectera plusieurs entreprises canadiennes et occidentales.

Les yogourts Iögo seront vendus à Hong Kong

12/10/2017 | Martin Jolicoeur

Cinq ans après le lancement de Iögo, la québécoise Ultima s'apprête à attaquer le marché asiatique.

À la une

À temps pour Noël: comment offrir l'intelligence à votre maison

BLOGUE. Petit guide d'idées-cadeaux pour joindre les rangs du un pourcent.

À surveiller: MTY, Cogeco et Enbridge

Il y a 21 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Groupe MTY, Cogeco et Enbridge? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer ...

Méfiez-vous de l’impôt si vous achetez des fonds et des FNB d'ici Noël

Il ne reste plus que quelques jours pour réduire l’impôt à payer sur les distributions que verseront plusieurs fonds.