Start-up: admettre l'échec est une réussite en soi

Publié le 10/11/2017 à 11:08

INFOGRAPHIE.
Lancer son entreprise ou avouer son échec, cela demande autant de courage. D’innombrables raisons feront que la jeune pousse vivra ou mourra. Mais il y aurait tout de même des tendances, des situations répétitives qui précipitent la fin.
CB Insights ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Vous voulez réussir? Faites échec à... l'échec

Mis à jour le 08/02/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE. L’important, ce n’est pas le nombre de fois que l’on tombe.

À la une

#cryptoveille fraude, casino, succès...

20/01/2018 | François Remy

BLOGUE. Des exclusivités sur les prochaines nouveautés du monde merveilleux des cryptomonnaies?

Cette élection pourrait affaiblir Donald Trump

20/01/2018 | François Normand

ANALYSE - «Trump a la cote d'approbation la plus basse de tout président moderne à ce stade de son mandat.»

Un melt-up? Cette analyse penche pour un bon vieux bull market

BLOGUE. L'accélération fait craindre une fièvre mais les entrailles du marché pointent vers un marché haussier classique