Start-up: admettre l'échec est une réussite en soi

Publié le 10/11/2017 à 11:08

INFOGRAPHIE.
Lancer son entreprise ou avouer son échec, cela demande autant de courage. D’innombrables raisons feront que la jeune pousse vivra ou mourra. Mais il y aurait tout de même des tendances, des situations répétitives qui précipitent la fin.
CB Insights ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

3 manières de réussir son échec

06/02/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Ce que les conseils de Will Smith à propos de l'échec m'inspirent.

Vous voulez réussir? Faites échec à... l'échec

Mis à jour le 08/02/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE. L’important, ce n’est pas le nombre de fois que l’on tombe.

À la une

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.

Les grandes entreprises de technologie: bonnes ou mauvaises pour la société?

14/12/2018

BLOGUE INVITÉ. Google et Facebook sont-ils bons pour vous?

Facebook: les photos de 6,8 millions d'utilisateurs dévoilées après une faille de sécurité

14/12/2018 | AFP

Une faille de sécurité a rendu accessible l'ensemble des photos postées sur Facebook par 6,8 millions d'utilisateurs.