Start-up: admettre l'échec est une réussite en soi

Publié le 10/11/2017 à 11:08

INFOGRAPHIE.
Lancer son entreprise ou avouer son échec, cela demande autant de courage. D’innombrables raisons feront que la jeune pousse vivra ou mourra. Mais il y aurait tout de même des tendances, des situations répétitives qui précipitent la fin.
CB Insights ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Vous voulez réussir? Faites échec à... l'échec

Mis à jour le 08/02/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE. L’important, ce n’est pas le nombre de fois que l’on tombe.

À la une

Divulguer le salaire des dirigeants: bonne ou mauvaise idée?

19/11/2017 | Jean-François Venne

Les incompréhensions entourant les salaires peuvent créer de fortes tensions dans une entreprise.

La Chine veut détrôner le dollar américain avec le pétroyuan

18/11/2017 | François Normand

ANALYSE. Le projet de la Chine a le potentiel de créer un mouvement de plaques tectoniques financier dans le monde.

Theratechnologies, le point de bascule en 2018

En dépit d’un délai de trois mois dans l’approbation de son médicament, le décollage des ventes est pour 2018.