Des quartiers à l'empreinte plus discrète

Publié le 18/12/2010 à 00:00, mis à jour le 21/12/2010 à 13:43

Des quartiers à l'empreinte plus discrète

Publié le 18/12/2010 à 00:00, mis à jour le 21/12/2010 à 13:43

Par Dominique Froment

Qu'ont en commun la Pointe-D'Estimauville, la Pointe-aux-Lièvres et le quartier Saint-Sacrement ? Ces trois secteurs de Québec pourraient bientôt devenir des écoquartiers.


Un écoquartier est un secteur urbain où le maximum est fait pour réduire l'empreinte environnementale de ses résidants : plus de services de proximité, mixité des fonctions (commerciale, résidentielle, à bureau et récréative), transport en commun, gestion des eaux de pluie et des matières résiduelles, chaufferie commune, géothermie, énergie solaire, toitures végétales, bâtiments construits avec des matériaux recyclés, etc. Enfin, tout pour aller au ciel sans passer par le purgatoire !


Les trois projets d'écoquartiers auront un impact majeur sur le développement de la ville de Québec. " Il s'agit de projets planifiés sur le modèle européen qui généreront des investissements privés considérables, explique Pierre Trahan, porte-parole du Centre local de développement de Québec.


Le projet du quartier Saint-Sacrement, baptisé Cité verte, est privé; son promoteur est le Groupe financier SSQ. Les deux autres sont défendus par la Ville qui, le 2 décembre, a lancé un appel de propositions préliminaire pour sonder l'intérêt des promoteurs. La date limite pour y répondre est le 31 mars 2011.

Sur le même sujet

Bérard - Du nouveau pour mesurer l'économie d'un pays, l'indice Attali

Mis à jour le 23/09/2013

BLOGUE – Il existe une nouvelle manière de mesurer la croissance et la santé économique ...

Les lauréats du Prix PDG Vert

Mis à jour le 21/03/2013

Quatre dirigeants d’entreprises engagés envers le développement durable ont été ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick Clérouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, à l'image des FNB? Réponse à notre lecteur