5 pistes pour un Montréal plus créatif

Publié le 24/10/2012 à 16:37, mis à jour le 24/10/2012 à 16:47

5 pistes pour un Montréal plus créatif

Publié le 24/10/2012 à 16:37, mis à jour le 24/10/2012 à 16:47

Par Stéphane Rolland

Photo: LesAffaires.com

Trois entrepreneurs créatifs ont débattu dans le cadre d’un débat-conférence sur Montréal et la créativité organisé par le Conseil des relations internationales de Montréal (Corim) et animé par notre chroniqueur et blogueur René Vézina.


Jean-François Bouchard (président de l’agence de publicité Sid Lee), Éric Fournier (associé de metteur en scène Moment Factory) et Jean-Sébastien Cournoyer (cofondateur du fonds de capital de risque Real Ventures) ont débattu de la créativité à Montréal.


Promouvoir Montréal


L’accès aux capitaux et aux talents est important, mais Montréal gagnerait à se mettre en valeur. « Les gouvernements et les villes n’ont pas d’expertise de mise de marché, a commenté Jean-François Bouchard. Il y a une guerre de perception. Si les marques des sociétés ont une importante valeur, la réputation des sociétés au sens social du terme est aussi importante. »


Taxer les sociétés pour aider les PME


« Je me permets un petit commentaire, confie Jean-Sébastien Cournoyer, en marge de la conférence. Les grandes sociétés ont encore des crédits d’impôt, ça n’a aucun sens. Cela devrait être redistribué aux petites entreprises. Le système fiscal devrait aussi être réformé en vue que ce soit les meilleurs projets qui obtiennent de l’aide, plutôt que tous les projets. »

Sur le même sujet

L'importance de la proximité dans la relation client

04/11/2015 | Valérie et Sylvia Gilbert

L'entrepreneur doit définir des moyens pour obtenir du feedback de ses clients. Voici pourquoi.

Le Cirque du Soleil: la créativité standardisée

07/10/2015 | Valérie et Sylvia Gilbert

BLOGUE. On croirait naturellement que la créativité s'accommode mal de la standardisation. Mais c'est tout le contraire.

À la une

Immobilier : acheter des immeubles résidentiels ou commerciaux?

BLOGUE. Liste d’éléments qui démystifie les différences majeures entre l’investissement résidentiel et commercial.

L'action LinkedIn perd plus de 40% après des prévisions inquiétantes

13:11 | AFP

La faiblesse des prévisions a éclipsé les résultats meilleurs que prévu publiés parallèlement par LinkedIn pour 2015.

Arrêter de travailler à 50 ans? Oui, c'est possible!

Édition du 06 Février 2016 | Propos recueillis par Daniel Germain

Un lecteur se demande s'il peut prendre sa retraite à 50 ans. Oui, grâce à son immeuble à revenu!