Microdons, maxi-effets

Publié le 12/02/2011 à 00:00, mis à jour le 22/02/2011 à 15:26

Microdons, maxi-effets

Publié le 12/02/2011 à 00:00, mis à jour le 22/02/2011 à 15:26

Par Diane Bérard

Depuis novembre dernier, les consommateurs britanniques peuvent jouer les philanthropes chaque fois qu'ils utilisent leur carte de crédit ou de débit. Ils ont la possibilité d'arrondir le montant de leur facture pour faire don de quelques pennies à un organisme philanthropique. Une initiative de la Fondation Pennies (pennies.org.uk) qui s'est associée à une dizaine de détaillants, dont les chaînes Domino's Pizza et Travelodge. Il s'agit d'une version 2.0 de la boîte à monnaie placée à côté de la caisse enregistreuse. Le don moyen s'élève à 0,37 cents; 75 % du montant des dons est remis à un organisme philanthropique choisi par le détaillant participant. Le 25 % restant est réparti entre plusieurs organismes caritatifs. En trois mois seulement, une somme de 69 000 $ a été amassée.


Un organisme similaire a vu le jour aux États-Unis : SwipeGood. Les consommateurs enregistrent en ligne leur carte de débit ou de crédit. Chaque fois qu'ils l'utilisent, peu importe dans quel commerce, le montant de leur facture est arrondi au dollar suivant. La différence est distribuée aux diverses causes sélectionnées par SwipeGood. Le don moyen mensuel s'élève à 15 $. Au moment de l'enregistrement, il est possible d'indiquer un montant maximal de don par mois.


L'exemple de Pennies et SwipeGood peut-il être transposé au Québec ? " Ces initiatives méritent d'être suivies, estime Gaston Lafleur, président du Conseil québécois du commerce de détail, qui ne recense aucune expérience de ce genre au Québec. Plusieurs de nos membres contribuent déjà à une ou plusieurs causes. Le don électronique leur offrirait une façon de plus de s'engager. " II ajoute que Centraide constituerait un excellent organisme homologue québécois à la Fondation Pennies ou SwipeGood.

Sur le même sujet

Holvi, la start-up finlandaise qui veut remplacer les banques

31/08/2014 | Julien Brault

BLOGUE. Rencontre avec un jeune entrepreneur qui a lancé une banque en ligne.

Endomondo : l'étoile montante de l'écosystème de start-ups de Copenhague

28/08/2014 | Julien Brault

On entend moins parler des start-ups de Copenhague que de celles de ses voisins comme Stockholm (Spotify) et Helsinki ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Gates dans le train gagnant, mais pas Buffett

En misant sur le CN, Bill Gates s’est enrichi de 1,8 G$ en 2014.

Révision des programmes: Martin Coiteux demande l'avis des citoyens

16:15

Alors qu'il s'apprête à revoir la pertinence de l'ensemble des services gouvernementaux, le gouvernement ...

Fermeture de l'usine Laurentide de Produits Forestiers Résolu de Shawinigan

16:34

L'usine Laurentide de Produits forestiers Résolu située à Shawinigan, fermera ses portes et fera 275 mises à pied.