La Fondation de Luck Mervil met de l'ordre dans ses comptes

Publié le 26/03/2011 à 00:00, mis à jour le 26/03/2011 à 10:52

La Fondation de Luck Mervil met de l'ordre dans ses comptes

Publié le 26/03/2011 à 00:00, mis à jour le 26/03/2011 à 10:52

Par Hugo Joncas

[Photo : Gilles Delisle]

C'est la pagaille dans les comptes de la Fondation Vilaj Vilaj. Après avoir amassé quelque 50 000 $ lors de trois événements avec l'Orchestre symphonique de Montréal, fin 2010, l'organisation du chanteur Luck Mervil ne peut dire de quelle somme elle dispose... si elle n'est pas à sec.


Faute d'un compte au nom de la Fondation, l'argent amassé lors des événements avec l'Orchestre (OSM) a été versé dans celui du directeur général de facto de l'organisation, Parnell Pierre. Mais il a perdu le contrôle de la comptabilité, reconnaît-il.


Rapidement, le bénévole a engagé des dépenses importantes pour Vilaj Vilaj, mise sur pied pour construire des villages modèles en Haïti. Les membres de l'équipe ont notamment effectué plusieurs voyages dans ce pays ravagé par le séisme de janvier 2010. L'organisme a cherché un terrain pour son projet, s'est entretenu avec les autorités du pays...


Quand des factures ont commencé à arriver au bureau de Vilaj Vilaj, rue Jean-Talon, à Montréal, l'organisme ne pouvait plus payer. Conceptrice du site Internet, l'entreprise Nordic Attitude a dû envoyer en février une mise en demeure pour récupérer près de 10 000 $ que lui devait l'organisme.


" La facture est à moitié payée ", dit Luck Mervil, joint par Les Affaires dans les bureaux de la Fondation.


Grand ménage du printemps


Aujourd'hui, Vilaj Vilaj dispose de son propre compte. Parnell Pierre, un parent éloigné de Luck Mervil, s'est retiré de l'organisation. Avec l'aide de la firme de comptables BDO, la Fondation tente maintenant de mettre de l'ordre dans ses finances.


" Ça a été de la mauvaise gestion de ma part, concède Parnell Pierre. On dépensait à gauche, à droite. J'ai fait des paiements avec ma carte de crédit, avec l'argent de la Fondation... "


L'organisme doit rassembler toutes les factures et déterminer si Parnell Pierre lui doit de l'argent. Pour l'instant, impossible de savoir combien d'argent la Fondation a amassé jusqu'ici. Luck Mervil refuse de montrer les comptes de l'organisme.


Sur le même sujet

Prévoir le pire dès l'étape du financement

Édition du 02 Mai 2015 | Daphn√©e Hacker-B.

ENJEUX JURIDIQUES. Parmi les écueils sur lesquels il convient qu'un entrepreneur soit bien conseillé, celui du ...

Le parcours du combattant pour financer le rachat des Reproductions BLB

Édition du 25 Avril 2015 | Anne Gaignaire

REL√ąVE ENTREPRENEURIALE. Si la t√©nacit√© est la qualit√© repr√©sentative des entrepreneurs, alors Hugo Leclair, 42 ans ...

OPINION Gérer la générosité, entre placements traditionnels et solutions originales
Édition du 11 Avril 2015 | Anne Gaignaire
La mission avant les considérations financières
Édition du 11 Avril 2015 | Anne Gaignaire
La Fondation du CHU de Québec s'inspire du privé
Édition du 11 Avril 2015 | Anne Gaignaire
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

CELI: l'outil reste méconnu par plus d'un Canadien sur quatre

Il y a 34 minutes | Finance et Investissement

Les Canadiens connaissent mal le fonctionnement du compte d'√©pargne libre d'imp√īt et son nouveau plafond de cotisation.

Les brèves techno de la semaine

Il y a 13 minutes | Denis Lalonde

Des nouvelles du R√©seau Action TI, d'√Čterni-T, de Groupe Odesia, de Sensio et d'Intema Solutions.

À surveiller: Banque Nationale, Amaya et LinkedIn

Que faire avec les titres de la Banque Nationale, Amaya et LinkedIn? Voici quelques recommandations d'analystes.