La Fondation de Luck Mervil met de l'ordre dans ses comptes

Publié le 26/03/2011 à 00:00, mis à jour le 26/03/2011 à 10:52

La Fondation de Luck Mervil met de l'ordre dans ses comptes

Publié le 26/03/2011 à 00:00, mis à jour le 26/03/2011 à 10:52

Par Hugo Joncas

[Photo : Gilles Delisle]

C'est la pagaille dans les comptes de la Fondation Vilaj Vilaj. Après avoir amassé quelque 50 000 $ lors de trois événements avec l'Orchestre symphonique de Montréal, fin 2010, l'organisation du chanteur Luck Mervil ne peut dire de quelle somme elle dispose... si elle n'est pas à sec.


Faute d'un compte au nom de la Fondation, l'argent amassé lors des événements avec l'Orchestre (OSM) a été versé dans celui du directeur général de facto de l'organisation, Parnell Pierre. Mais il a perdu le contrôle de la comptabilité, reconnaît-il.


Rapidement, le bénévole a engagé des dépenses importantes pour Vilaj Vilaj, mise sur pied pour construire des villages modèles en Haïti. Les membres de l'équipe ont notamment effectué plusieurs voyages dans ce pays ravagé par le séisme de janvier 2010. L'organisme a cherché un terrain pour son projet, s'est entretenu avec les autorités du pays...


Quand des factures ont commencé à arriver au bureau de Vilaj Vilaj, rue Jean-Talon, à Montréal, l'organisme ne pouvait plus payer. Conceptrice du site Internet, l'entreprise Nordic Attitude a dû envoyer en février une mise en demeure pour récupérer près de 10 000 $ que lui devait l'organisme.


" La facture est à moitié payée ", dit Luck Mervil, joint par Les Affaires dans les bureaux de la Fondation.


Grand ménage du printemps


Aujourd'hui, Vilaj Vilaj dispose de son propre compte. Parnell Pierre, un parent éloigné de Luck Mervil, s'est retiré de l'organisation. Avec l'aide de la firme de comptables BDO, la Fondation tente maintenant de mettre de l'ordre dans ses finances.


" Ça a été de la mauvaise gestion de ma part, concède Parnell Pierre. On dépensait à gauche, à droite. J'ai fait des paiements avec ma carte de crédit, avec l'argent de la Fondation... "


L'organisme doit rassembler toutes les factures et déterminer si Parnell Pierre lui doit de l'argent. Pour l'instant, impossible de savoir combien d'argent la Fondation a amassé jusqu'ici. Luck Mervil refuse de montrer les comptes de l'organisme.


Sur le même sujet

«On n'a pas le droit de ne pas avoir d'ambition» - Jean Bélanger, président et chef de l'exploitation de Premier Tech

Édition du 31 Janvier 2015 | ValĂ©rie Lesage

Doubler son chiffre d'affaires tous les cinq ans, c'est l'objectif poursuivi avec succès par la multinationale Premier ...

Le monde philanthropique (Édition du 24 janvier 2015)

Édition du 24 Janvier 2015 | Les Affaires

Le monde philanthropique (Édition du 24 janvier 2015) ...

OPINION Pourquoi la gratuité n'existe tout simplement pas
Édition du 20 Décembre 2014 | Olivier Schmouker
Dix campagnes, dix histoires à succès
Édition du 29 Novembre 2014 | Claudine HĂ©bert
La charité, une canette à la fois
Édition du 29 Novembre 2014 | MĂ©lissa Guillemette
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

De tuile en tuile pour Bombardier et des chicanes à prévoir

Bombardier fait régulièrement les manchettes depuis le début de l’année mais pas pour les bonnes raisons.

REER ou RVER : lequel choisir ?

08:11 | Dominique Lamy

Faut-il préférer le RVER, ce nouveau venu, au bon vieux REER?

Dix tendances en tourisme pour 2015

Édition du 31 Janvier 2015 | Martin Jolicoeur

S’il existe une industrie qui n’évolue pas en vase clos, c’est bien celle du tourisme. ...