10 choses à savoir vendredi

Publié le 26/01/2018 à 08:00

10 choses à savoir vendredi

Publié le 26/01/2018 à 08:00

Par Alain McKenna

Point 8: Whole Foods : des étalages entiers sont vides! (Photo: Twitter)

Les milléniaux menacent Costco, comment éliminer les bouteilles d'eau jetables à Montréal, la biométrie remplacera le passeport canadien et d'autres nouvelles à lire en ce vendredi 26 janvier.


1- Ce n'est pas Amazon, ce sont les milléniaux qui menacent le plus Costco. «Je n'ai jamais été membre du Coscto, mais je sais que ça m'aurait probablement fait économiser beaucoup de sous. En même temps, je préfère ne pas avoir à traîner mes enfants dans les magasins», explique Gwendolyn Hammer, mère de 28 ans, quand le Washington Post l'interroge sur ses habitudes de consommation. Les entrepôts et grands magasins à rayon, très peu pour elle : elle achète en ligne, même si c'est plus cher. Une tendance forte chez les plus jeunes adultes que les chaînes d'entrepôts comme Costco tardent à reconnaître, poursuit le quotidien américain. La preuve : entre 2009 et 2016, elles ont embauché en moyenne 3000 nouveaux employés chaque mois, en Amérique du Nord. En 2017, la tendance s'est inversée : 2500 postes ont été coupés chaque mois.


2- Montréal pourrait mettre fin aux bouteilles d'eau jetables en installant plus de fontaines publiques. C'est le calcul fait par l'Angleterre, qui compte inciter les commerçants, restaurants et cafés de tous ses grands centres urbains à mettre à la disposition des passants des points d'eau accessibles gratuitement. Une application mobile permettra ensuite de repérer la fontaine la plus près. L'objectif est de réduire par dizaines de millions le nombre de bouteilles de plastique jetables consommées annuellement au pays. «Nous avons une des meilleures eaux de la planète, alors aussi bien en profiter», résume Michael Roberts, directeur général de l'organisme Water UK, à la BBC. L'eau potable de Montréal ne doit pas être si mal non plus…


plastique


3- Le Canada adopte la biométrie et la chaîne de blocs en vue d'accompagner son passeport. Est-ce la prochaine génération du programme Nexus pour grands voyageurs? Le gouvernement fédéral a profité du 48e Forum économique mondial de Davos, en Suisse, pour annoncer sa participation au programme Known Traveller Digital Identity. Ce programme combine la biométrie, la cryptographie et la chaîne de blocs afin de faciliter et d'accélérer l'authentification des voyageurs traversant les frontières. D'ici 2030, l'industrie aérienne devrait compter 1,8 milliard de voyageurs, comparativement à 1,2 milliard actuellement, précise le WEF. Pour ne pas rester coincés des heures durant aux postes douaniers, tout en assurant la sécurité du réseau aérien, la technologie devra être mise à contribution.


4- Un boulot sur-mesure pour les sans-cœur : être payé pour faire pleurer des Japonaises. C'est, semble-t-il, une thérapie en vogue au Japon, où des femmes paient une coquette somme pour engager de «jolis hommes» qui les feront pleurer, puis qui assèchent ensuite leurs larmes. Cette pratique permettrait de réduire le niveau de stress des «patientes», explique Hiroki Terai, fondateur d'un tel service, au National Geographic. On ne sait pas trop si on doit en rire ou en pleurer…




5- Le chiffre du jour : 79$ (moins cher qu'à l'hôtel). Le coût d'une chambre louée via le service Airbnb à Toronto, seule ville canadienne mentionnée dans un comparatif effectué par Forbes, entre le coût moyen pour une nuit à l'hôtel, ou une réservation via le populaire service web.


hotel


6- Anticipez une ouverture positive à Wall Street vendredi. Outre les données sur le PIB américain et des résultats d’entreprises, dont Honeywell qui a dépassé les prévisions, les investisseurs attendent le discours de Donald Trump au Forum économique mondial de Davos cet après-midi. Chez nous, l'indice des prix à la consommation de décembre sera dévoilé. Dans notre revue boursière complète, on vous parle aussi de Quincaillerie Richelieu, du confilt entre Boeing et Bombardier, et du spécialiste de la stérilisation TSO3.


7- La visite de Tim Cook à Toronto était à peu près entièrement axée sur la réalité augmentée. Le PDG d'Apple a fait une visite éclair dans la Ville-Reine plus tôt cette semaine. Les médias ont surtout parlé de son passage dans des écoles, où il a réaffirmé l'importance de l'apprentissage de la programmation informatique pour l'avenir des jeunes générations. Ils out oublié de mentionner la véritable raison de son séjour : la réalité augmentée. Cook, et Apple derrière lui, sont persuadés que nous assistons à la naissance d'une technologie qui aura éventuellement un impact profond sur la société. «Je crois que c'est la technologie du futur la plus importante», a d'ailleurs déclaré Cook, dans une entrevue avec le Financial Post. «La réalité augmenté amplifie les capacités humaines, ne les remplace pas, et elle ne l'isole pas non plus. J'y crois fermement», a-t-il ajouté.


Cook


8- Whole Foods : des étalages entiers sont vides! Amazon est-elle victime de son succès ou d'une gestion d'inventaire déficiente? C'est la question que posent des employés de la chaîne depuis l'instauration d'un système de gestion appelé Order-to-Shelf, qui vise à réduire les trop gros inventaires, qui minimise les coûts et qui permet aux employés de se concentrer sur le service à la clientèle. Il y aurait moins de gaspillage grâce à ce système, mais aussi, moins de produits pour les acheteurs. «La semaine dernière, nous avons manqué d'oignons et de pommes de terre à deux reprises», déplore un employé d'un Whole Foods de Brooklyn, à Business Insider. Peut-être ce système est-il un peu trop «juste à temps» dans ses calculs…


Whole Foods


9- Pour se conformer à la loi, cette institution financière placera ses courtiers dans une bulle de verre. Le Royaume-Uni a donné jusqu'en 2019 aux institutions financières du pays pour isoler leurs services courants, comme les opérations bancaires classiques, des services plus spéculatifs, comme le courtage boursier. Afin de s'y conformer, le Lloyds Banking Group, qui compte 1500 employés à son bureau de Londres, a décidé de créer des cloisons de verre qui permettront d'isoler ses quelque 120 spécialistes des marchés des changes et de l'investissement boursier. Il en coûtera 500 millions de livres (875M$CA) à la Lloyds pour mettre en place ces mesures, mais l'institution anglaise n'est pas la plus touchée par cette réforme: la banque HSBC s'attend à débourser plus de 2 milliards £ (3,5G$CA) pour s'y conformer, explique Bloomberg.


10- Ce Whopper à 26$ de Burger King illustre parfaitement les enjeux de la neutralité d'Internet. La décision du gouvernement américain d'abandonner les règles de neutralité d'Internet à la fin 2017 pourrait donner naissance à un Internet à deux (ou plusieurs) vitesses, mais ça reste un débat abstrait pour plus d'un internaute. Burger King a cru bon illustrer la chose de façon simple et, il faut le dire, fort ingénieuse.




Sources: BBC, Bloomberg, Business Insider, Financial Post, Forbes, Les Affaires, National Geographic, Washington Post, WEForum, Youtube.


Suivez-moi sur Twitter:





Suivez-moi sur Facebook:



NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.



 

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir jeudi

Amazon révèle le site de son HQ2, de la pub dans votre prochaine auto, ce gratte-ciel de 70 étages est tout en bois!

10 choses à savoir mercredi

21/02/2018 | Alain McKenna

1000 magasins de plus pour ce rival de Dollarama, payer pour l'ascenseur, cette bière fait gagner l'or à Pyeongchang,

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.