10 choses à savoir jeudi

Publié le 25/01/2018 à 08:00

10 choses à savoir jeudi

Publié le 25/01/2018 à 08:00

Par Alain McKenna

Point 1: Il est à peu près temps : un premier emballage de bières biodégradable voit le jour. (Photo: E6PR)

Hydro a un tarif préférentiel pour le pot, le fondateur du labo d'IA de Facebook mis de côté, enfin, un emballage de bière biodégradable et d'autres nouvelles à lire en ce jeudi 25 janvier.


1- Hydro-Québec a un tarif préférentiel pour les producteurs de cannabis. Alumineries, centres de données, et maintenant… producteurs de pot. Grâce à une structure de prix qui leur est destinée, les producteurs installés au Québec pourraient «économiser des millions de dollars en coûts énergétiques», selon ce que dit Rob Gietl, PDG du producteur de pot médicinal lavallois MYM Nutraceuticals, au Suburban. Hydro-Québec a annoncé plus tôt ce mois-ci que les producteurs répondant à ses critères paieront 0,0553$ du kilowatt-heure, comparativement à 0,0582$/kW-h, puis 0,0892$/kW-h pour les clients résidentiels. Cette initiative pourrait convaincre plus d'un producteur canadien de venir s'installer au Québec, estime l'hebdomadaire montréalais.


pot


2- Yann LeCun, qui a fondé les labos d'IA de Facebook, est tassé de son poste. Recruté personnellement par Mark Zuckerberg, LeCun deviendra scientifique en chef attitré à l'intelligence artificielle chez Facebook, mais son rôle de directeur du Facebook AI Research Lab (FAIR) sera désormais occupé par Jérôme Pesenti, l'ex-PDG d'une firme d'IA appelée BenevolentTech, et précédemment directeur de la technologie des mégadonnées pour IBM. Pesenti sera responsable de la R-D, ainsi que de la mise en application des produits créés à l'interne. «Il y avait ce besoin de créer un poste supervisant à la fois la recherche, le développement et la commercialisation», résume Yann LeCun, à Quartz. Pour Facebook, l'IA incarne l'avenir, et sera de plus en plus présente dans la gestion des contenus partagés sur son site par ses nombreux utilisateurs.


3- Il est à peu près temps : un premier emballage de bières biodégradable voit le jour. Un des produits de consommation courante devenu l'archétype de la pollution par le plastique pourrait bientôt être chose du passé. La microbrasserie floridienne Salt Water Brewery a commencé à vendre ses paquets de six cannettes de l'IPA Screamin' Reels dans un emballage non pas plastifié, mais cartonné. Son nom de code est E6PR, pour «Edible 6-pack ring», et il est entièrement biodégradable, voire même compostable. Comme l'explique Fast Company, ça lui évitera de traîner dans la nature, d'être confondu pour de la nourriture et de piéger, voire étrangler des animaux sauvages. Reste à passer le mot à MolsonCoors…


E6PR


4- Les cartes d'affaires ne sont pas disparues, elles ont seulement radicalement changé de forme. Les cartes d'affaires de qualité douteuse imprimées sur du carton trop mince pour être durable sont de moins en moins courantes, mais cet incontournable des rencontres d'affaires n'est pas disparu pour autant. En fait, il semble y avoir émergence d'une nouvelle tendance : faire de ces petits objets rectangles un accessoire qui fait réellement tourner les têtes. C'est pourquoi on trouve aujourd'hui des cartes d'affaires en bois, en métal, en forme de pièce de casse-tête ou d'outils de poche fort utiles. «Vous voulez vous faire remarquer, que les gens se souviennent de vous», résume Greta Schultz, consultante en ventes dont la carte d'affaires trapézoïde fait tourner les têtes, au Wall Street Journal. Alors, besoin de faire parler de vous? Investissez dans une carte d'affaires différente…


carte


5- Le chiffre de la semaine : 1000$US (en prime surprise). La semaine dernière, on apprenait qu'Apple allait donner une prime surprise de 2500$US à ses employés américains, suite aux baisses d'impôt fédérales votées à la fin de 2017. Hier, c'était au tour des employés de Disney (et de Bloomberg) d'apprendre que leur employeur allait emboîter le pas, leur offrant une prime de 1000$US.


6- Les Bourses américaines devraient s'élever à l'ouverture jeudi. Les résultats supérieurs aux attentes du géant industriel Caterpillar y contribuent. Les investisseurs attendent par ailleurs plusieurs données économiques, dont les ventes au détail de la cruciale période des Fêtes. Au Canada, les ventes au détail de novembre seront présentées. Parmi les titres à surveiller ce matin, on retrouve Stella-Jones, la société de financement Goeasy et le groupe MTY.


7- Les États-Unis exclus du palmarès des pays les plus innovants sur la planète. Pour la première fois en six ans, l'Indice d'innovation de Bloomberg a exclu les États-Unis des dix premières positions de son classement international en 2018. L'Oncle Sam est au 11e rang, un recul de deux positions en un an, en raison d'une chute dans les résultats de ses étudiants des niveaux post-secondaires, et du déclin de son secteur manufacturier. «Ce déclin va continuer. Les autres pays ayant le même problème ont réagi en investissant dans des politiques d'innovation, en stimulant la R-D et en finançant la recherche fondamentale», déplore Robert D. Atkinson, président de la Fondation américaine de l'innovation et des technologies, sur Bloomberg. Le Canada n'a rien pour pavoiser: il ne figure qu'en milieu de peloton des 50 pays cités par l'indice.


innovation


8- L'équipe olympique américaine aura droit à des manteaux chauffants pour la cérémonie d'ouverture des JO. Ils risquent de faire des jaloux au sein des autres délégations, et probablement même chez nous, le mois prochain. Février en Corée du Sud est particulièrement froid, un vent descendant des montagnes de Sibérie faisant régulièrement baisser le mercure sous les -30 degrés Celsius. Voilà de quoi refroidir les ardeurs des cérémonies d'ouverture des jeux de Pyeonghchang, sauf pour les chanceux qui auront droit à un manteau chauffant, comme celui conçu par Ralph Lauren pour les athlètes américains. Un système chauffant souple et en partie imprimé directement sur le tissu du manteau promet entre 5 et 11 heures d'une chaleur instantanée, selon l'intensité désirée. «C'est immédiat, on la sent dès qu'on appuie sur le bouton», assure David Lauren, directeur de l'innovation pour le fabricant, à Wired. Reste à voir si ça se traduira par une meilleure récolte de médailles pour les États-Unis…


USA


9- Cette start-up californienne veut sauver la Terre, une île artificielle à la fois. Ce qui a toutes les apparences d'un fantasme pour milliardaires seulement est présenté par Joe Quirk, porte-parole du Seasteading Institude, comme une solution au problème anticipé de la crue accélérée des océans. En créant des îles artificielles autosuffisantes, non seulement les gens en ayant les moyens pourront y vivre, mais ils pourront aussi héberger des espèces animales en danger. «On pense aux villes comme à des sources de pollution menaçant le sol et l'eau, mais une ville flottante pourrait en fait être positive pour l'environnement», assure-t-il au site InHabitat. Par exemple, ces villes pourraient générer suffisamment d'ombre pour réduire la température de l'eau à proximité, et ainsi, aider les coraux à reprendre des forces. On verra bien : l'entreprise compte mettre en place une première structure flottante 100% autonome et 100% renouvelable aussi tôt qu'en 2020.


ile


ile


ile


10- Ces deux drones suffiraient pour planter 1 milliard d'arbres par an. Planter des arbres est un moyen simple et efficace d'aider la lutte aux changements climatiques. Mais c'est un processus long, lent et dans certains endroits, impossible à faire manuellement. BioCarbon Engineering a conçu un système à deux drones qui corrige tous ces problèmes d'un seul coup, pouvant planter 300 arbres sur 10 000 mètres carrés en 18 minutes à peine.




Sources: Bloomberg, Fast Company, InHabitat, Les Affaires, Quartz, The Suburban, Wall Street Journal, Wired, Youtube.


Suivez-moi sur Twitter:





Suivez-moi sur Facebook:



NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.



 

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

10 choses à savoir lundi

Comment les scouts feront de l'argent avec la mari, le bagel menacé par la pollution. Ces cache-nez se vendent vite!

10 choses à savoir vendredi

19/10/2018 | Alain McKenna

Hydro-Québec promet la fin des pannes. Louer des vêtements chez WeWork. Ces oeillères sont pour le travailleur moderne!

À la une

La Banque du Canada demeurera prudente, malgré l'AEUMC

Édition du 20 Octobre 2018 | Mathieu D'Anjou

EXPERT INVITÉ. D'un point de vue macroéconomique, la conclusion d'un nouvel accord commercial avec les États-Unis et ...

L'aluminium canadien peine à trouver d'autres marchés

Édition du 20 Octobre 2018 | Pierre Théroux

C'est la première fois que l'industrie de l'aluminium fait face à des tarifs imposés par le gouvernement américain.

Blockchain: le premier bloc

BLOGUE INVITÉ. Est-ce que l'information actuelle répond aux questions des gestionnaires? Je dirais que non.